Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Lésions de l’œsophage provoquées par l’ingestion de pile bouton chez l’enfant : analyse des causes et proposition de mesures préventives - 31/12/17

Doi : 10.1016/j.aforl.2017.06.004 
J.J. Lahmar , C. Célérier, E.N. Garabédian, V. Couloigner, N. Leboulanger, F. Denoyelle
 Service d’ORL pédiatrique et de chirurgie cervicofaciale, hôpital universitaire Necker–Enfants-Malades, 149, rue de Sèvres, 75015 Paris, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le dimanche 31 décembre 2017

Résumé

Buts

Étudier les cas récents de lésion œsophagienne chez l’enfant par ingestion de piles boutons pris en charge aux urgences ORL pédiatriques d’Île-de-France, pour proposer des mesures préventives adaptées.

Matériel et méthodes

Nous avons réalisé une étude descriptive, rétrospective et monocentrique. Les patients inclus étaient tous les enfants, âgés de moins de 15 ans, pris en charge aux urgences d’ORL pédiatrique entre janvier 2008 et avril 2014 pour l’ingestion et le blocage dans l’œsophage de pile bouton ayant nécessité une extraction en urgence.

Résultats

Vingt-deux garçons et 4 filles ont été inclus. L’âge médian était de 25 mois. Vingt-cinq piles sur 26 avaient un diamètre de 20mm ou plus. La durée médiane de présence des piles dans l’œsophage était de 7 heures 30 (2 à 72h). Le taux de complications était de 23 %. Le coût d’hospitalisation allait de 10 260 à 110 520€, avec un coût moyen de 38 751€. La provenance des piles était connue dans 23 cas sur 26 : télécommande sans compartiment vissé (42,3 %), paquet neuf ouvert (15,4 %), jouet pour enfant (15,3 %), appareil photo (7,7 %), montre (un cas) et appareil auditif sans compartiment vissé (un cas).

Conclusion

Les lésions œsophagiennes par ingestion de piles bouton chez l’enfant sont dues presque toujours à des piles de plus de 20mm provenant en majorité d’appareils au compartiment mal protégé ou de piles non conditionnées individuellement. Ces lésions sont sources de complications graves une fois sur 4 et leur prise en charge a un coût de santé élevé. Une législation imposant des compartiments vissés pour les appareils concernés et des emballages blisters individuels des piles aurait évité plus de 76,9 % des ingestions.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Enfant, Corps étranger, Pile bouton, Œsophage


Plan


 Ne pas utiliser pour citation la référence française de cet article mais celle de l’article original paru dans European Annals of Otorhinolaryngology Head and Neck Diseases en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.