Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Syndrome pseudo-exfoliatif et glaucome exfoliatif - 10/01/18

Pseudoexfoliation syndrome and pseudoexfoliation glaucoma

Doi : 10.1016/j.jfo.2017.09.003 
C. Schweitzer a, b,
a Service d’ophtalmologie, CHU de Bordeaux, 33000 Bordeaux, France 
b UMR 1219, Inserm, Bordeaux Population Health Research Center, team LEHA, université Bordeaux, 33000 Bordeaux, France 

Auteur correspondant. CHU Pellegrin, place Amelie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux, France.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 10 janvier 2018
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Le syndrome exfoliatif est une maladie de système liée à l’âge touchant particulièrement les structures antérieures de l’œil. Malgré une distribution mondiale, l’incidence et la prévalence de ce syndrome différent en fonction des ethnies ou des zones géographiques. Le matériel exfoliatif est essentiellement composé de fibrilles anormales et cross-linkées qui se déposent progressivement sur certains organes comme le cœur, les vaisseaux, les poumons ou les méninges et principalement sur les structures antérieures de l’œil. La physiopathologie de ce syndrome reste mal connue, mais l’association de facteurs génétiques et environnementaux jouerait un rôle important dans la formation et l’accumulation progressive des dépôts fibrillaires. Une modification du gène LOXL1, impliqué dans le métabolisme de certains composants élastiques de la matrice extracellulaire, l’exposition naturelle aux rayons ultraviolets ou la consommation de café seraient impliquées. L’atteinte oculaire est bilatérale, asymétrique et est responsable de baisse de vision et de cécité plus fréquente que dans la population générale. Le glaucome exfoliatif, représentant la première cause de glaucome identifiable est une complication importante avec une dégradation plus rapide du champ visuel et un recours plus fréquent à la chirurgie filtrante que pour le glaucome primitif à angle ouvert. La cataracte nucléaire apparaît plus précocement que dans la population générale et la chirurgie de la cataracte est associée à un taux de complication 5 à 10 fois plus élevé notamment par insuffisance de dilatation irienne ou laxité zonulaire. Des thérapies ciblant la production, la formation ou l’accumulation du matériel exfoliatif pourraient améliorer le pronostic de ce syndrome.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Pseudoexfoliation syndrome is an age-related systemic disease that mainly affects the anterior structures of the eye. Despite a worldwide distribution, reported incidence and prevalence of this syndrome vary widely between ethnicities and geographical areas. The exfoliative material is composed mainly of abnormal cross-linked fibrils that accumulate progressively in some organs such as the heart, blood vessels, lungs or meninges, and particularly in the anterior structures of the eye. The exact pathophysiological process still remains unclear but the association of genetic and environmental factors are thought to play a role in the development and progressive extracellular accumulation of exfoliative material. Hence, LOXL1 gene polymorphisms, responsible for metabolism of some components of elastic fibers and extracellular matrix, and increased natural exposure to ambient ultraviolet or caffeine consumption have been associated with pseudoexfoliation syndrome. Ophthalmological manifestations are commonly bilateral with an asymmetric presentation and can lead to severe visual impairment and blindness more frequently than in the general population, mainly related to glaucoma and cataract. Pseudoexfoliation glaucoma is a major complication of pseudoexfoliation syndrome and represents the main cause of identifiable glaucoma worldwide. Visual field progression is more rapid than that observed in primary open angle glaucoma, and filtering surgery is more frequently required. Nuclear cataract is more frequent and occurs earlier than in the general population. Owing to poorer pupil dilation and increased zonular instability, cataract surgery with pseudoexfoliation is associated with a 5- to 10-fold increase in surgical complications compared to cataract surgery without pseudoexfoliation. Some specific treatments targeting production, formation or accumulation of exfoliative material could improve the prognosis of this syndrome.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Glaucome, Glaucome exfoliatif, Syndrome pseudo-exfoliatif, Cataracte, Hypertonie oculaire

Keywords : Glaucoma, Pseudoexfoliation glaucoma, Pseudoexfoliation syndrome, Cataract, Ocular hypertension


Plan


 Retrouvez cet article, plus complet, illustré et détaillé, avec des enrichissements électroniques, dans EMC – Ophtalmologie : Schweiter C. Syndrome pseudoexfoliatif et glaucome exfoliatif. EMC – Ophtalmologie 2017 [Article 21-250-A-40].


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.