Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mortalité maternelle par pathologies cardiovasculaires. Résultats de l’enquête nationale française confidentielle sur la mortalité maternelle, 2010–2012 - 13/01/18

Maternal deaths due to cardiovascular disease. Results from the French confidential enquiry into maternal deaths, 2010–2012

Doi : 10.1016/j.anrea.2017.11.013 
D. Chassard a, E. Verspyck b,
a Département d’anesthésie-réanimation, hôpital Femme–Mère-Enfant, 59, boulevard Pinel, 69677 Bron cedex, France 
b Clinique gynécologique et obstétricale, CHU de Rouen, 1, rue de Germont, 76031 Rouen cedex, France 

*E. Verspyck, Département d’anesthésie-réanimation, hôpital Femme–Mère-Enfant, 59, boulevard Pinel, 69677 Bron cedex, France.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le samedi 13 janvier 2018

Résumé

Entre 2010 et 2012, 29 décès maternels ont été causés par une maladie cardiovasculaire soit un ratio de mortalité maternelle global de 1,2 pour 100 000 naissances vivantes. Les décès sont survenus dans un contexte de cardiopathie préexistante à la grossesse (n=19), de myocardiopathie du péripartum (n=5) et de rupture vasculaire (n=5). Les soins ont été considérés comme étant non optimaux chez trois patientes parmi cinq qui présentaient une cardiopathie congénitale opérée dans l’enfance du fait d’un retard de la prise en charge par des équipes spécialisées. Les patientes enceintes porteuses d’une cardiopathie doivent être considérées comme étant à haut risque de mortalité ou de complications cardiovasculaires et donc orientées le plus précocement possible vers un centre périnatal disposant de l’expertise de ces pathologies. Un retard à la prise en charge avec un diagnostic initialement erroné ou non posé à été rapporté chez trois patientes avec une myocardiopathie du péripartum. Une myocardiopathie du péripartum doit être évoquée en cas de défaillance ventriculaire gauche sévère à l’échographie cardiaque si la cause est indéterminée et chez une patiente sans cardiopathie préexistante. Un cas d’infarctus du myocarde n’a jamais été retenu malgré la présence de critères cliniques et paracliniques très évocateurs. Une symptomatologie thoracique d’allure coronarienne chez toute femme enceinte et dans le post-partum immédiat, et indépendamment de l’existence ou non de facteurs de risque cardiovasculaire, doit entraîner sans délai la réalisation d’un ECG et d’un dosage de troponine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Between 2010 and 2012, 29 maternal deaths were caused by cardiovascular disease, i.e. an overall maternal mortality ratio of 1.2 per 100,000 live births. Deaths occurred in pre-existing heart disease (n=19), peripartum cardiomyopathy (n=5), or arterial rupture (n=5). Care was considered non-optimal in three of five patients with congenital heart disease and due to delayed management by specialized teams. Pregnant patients with heart disease should be considered to be at high risk of mortality or severe cardiovascular complications and therefore reoriented as soon as possible to a perinatal center with the expertise of these pathologies. A delay in the management related to incorrect diagnosis was reported in three patients with peripartum cardiomyopathy. Peripartum cardiomyopathy should be considered in patients with severe left ventricular failure on cardiac ultrasound and particularly in women without pre-existing cardiac disease. A diagnosis of myocardial infarction was never suspected despite suggestive clinical and paraclinical criteria. A suggestive symptomatology of myocardial infarction reported in any pregnant woman and during the immediate postpartum period, and regardless of cardiovascular risk factors, should be promptly investigated and managed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Mort maternelle, Diagnostic, Cardiopathie congénitale, Myocardiopathie du péripartum, Infarctus du myocarde

Keywords : Maternal death, Diagnosis, Congenital heart disease, Peripartum cardiomyopathy, Myocardial infarction


Plan


 Nous reproduisons ce texte initialement paru dans la revue Gynécologie Obstétrique Fertilité & Sénologie pour en assurer la plus large diffusion auprès des anesthésistes-réanimateurs. Toute référence à ce texte devra renvoyer à la référence princeps, comme suit: Gynecol Obstet Fertil Senol 2017;45(12 Suppl.):S61–S64.
☆☆ 5e rapport de l’Enquête nationale confidentielle sur les morts maternelles (2010–2012).


© 2017  Société française d'anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.