Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’immunothérapie dans le cancer du rein : un développement clinique en plein essor - 14/01/18

Immunotherapy in renal cell carcinoma: A booming clinical research

Doi : 10.1016/j.purol.2017.11.005 
N. Baize a, P. Bigot b, , 1
a Unité transversale de thérapeutiques innovantes en oncologie médicale (UTTIOM), centre hospitalier universitaire d’Angers, 4, rue Larrey, 49933 Angers, France 
b Service d’urologie, centre hospitalier universitaire d’Angers, 4, rue Larrey, 49933 Angers cedex 9, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le dimanche 14 janvier 2018
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Contexte

En 2015, le nivolumab, un inhibiteur du point de contrôle immunitaire ciblant les récepteurs PD1 a été le premier traitement qui a amélioré la survie globale des patients atteints d’un cancer rénal métastatique après une première ligne. Depuis deux ans un grand nombre d’essais sur les traitements ciblant les lymphocytes T et l’intérêt des associations thérapeutiques est en cours d’évaluation.

Objectif

Dans cet article, nous nous proposons de résumer le développement clinique des inhibiteurs des points de contrôle immunitaire pour évaluer les avancées de la recherche clinique dans ce domaine.

Sources documentaires

Une revue systématique de la littérature a été réalisée dans la base de données Meeting Library Asco et PubMed/Medline sur l’immunothérapie dans le cancer du rein. La recherche s’est limitée aux abstracts et articles publiés en langue anglaise ou française de 2014 à 2017.

Sélection des études

Nous avons identifié 349 publications et abstracts et avons retenu 17 références correspondant à des études prospectives.

Résultats

Les données récentes sur les inhibiteurs de points de contrôle ainsi que leur combinaison avec des inhibiteurs de la tyrosine kinase ou avec les anti-angiogéniques ou avec l’indoléamine 2,3-dioxygénase 1 dans le cancer du rein et les dernières avancées par thérapie par vaccination ont été rapportées.

Conclusion

En 2017, l’immunothérapie associée avec d’autres traitements entraînera vraisemblablement un changement de paradigme dans la prise en charge clinique des patients. L’association du nivolumab et de l’ipililumab en première ligne va révolutionner le traitement du cancer du rein métastatique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Context

Nivolumab, an anti-PD1 immune control point inhibitor, is the first treatment that has improved the overall survival of patients after first-line metastatic renal cell carcinoma in 2015. Over the past two years, a large number of trials on these treatments and the interest of associations are being evaluated.

Objective

In this article, we propose to summarize the clinical development of checkpoint inhibitors to assess the direction of clinical research in this area.

Documentary source

A systematic review of the literature was performed in PubMed/Medline database and Meeting Library Asco by searching for articles in French or English published on immunotherapy in renal cell carcinoma. The research was limited to abstracts and articles published from 2014 to 2017.

Selection of trials

We identified 349 publications and abstracts and selected 17 references from prospective studies.

Results

Recent data on checkpoint inhibitors, as well as their combination with tyrosine kinase inhibitors or with anti-angiogenic agents or with indoleamine 2, 3-dioxygenase 1 in renal cell carcinoma and the latest advances in vaccine therapy have been reported.

Conclusion

In 2017, immunotherapy combined with other treatments is likely to lead to a paradigm shift in the clinical management of patients. The combination of nivolumab and ipilimumab in the first line will revolutionize the therapeutic management of patients with metastatic renal cell carcinoma.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer du rein, Immunothérapie, Anti-PD1, Anti-PDL1, Anti-CTLA4

Keywords : Renal cell carcinoma, Immunotherapy, Anti-PD1, Anti-PDL1, Anti-CTLA4


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.