Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Traumatismes abdominaux de l'enfant - 15/01/18

[4-019-A-15]  - Doi : 10.1016/S1637-5017(17)69867-3 
A. Faure a,  : Chef de clinique des Universités, assistante des hôpitaux, A. Dariel a : Chef de clinique des Universités, assistante des hôpitaux, N. Panait a : Praticien hospitalier, B. Tosello b : Chef de clinique des Universités, assistant des hôpitaux, S. Coze c : Praticien hospitalier, T. Merrot a : Professeur des Universités, praticien hospitalier, K. Chaumoitre c : Professeur des Universités, Praticien hospitalier
a Service de chirurgie pédiatrique, Aix-Marseille université, AP-HM, Hôpital Nord et la Timone Enfants, CHU de Marseille, chemin des Bourrely, 13015 Marseille, France 
b Service de néonatalogie, Aix-Marseille université, AP-HM, Hôpital Nord et la Timone Enfants, CHU de Marseille, chemin des Bourrely, 13015 Marseille, France 
c Service d'imagerie médicale, Aix-Marseille université, AP-HM, Hôpital Nord et la Timone Enfants, CHU de Marseille, chemin des Bourrely, 13015 Marseille, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mardi 16 janvier 2018

Résumé

Malgré les campagnes de prévention et d'information, les traumatismes restent la première cause de morbidité et de mortalité chez l'enfant. Les accidents de la voie publique représentent la cause la plus fréquente de traumatisme abdominal fermé. Les connaissances des particularités de l'anatomie et de la physiologie de l'abdomen pédiatrique sont essentielles pour la prise en charge optimale de ces enfants. Cette prise en charge des traumatisés de l'abdomen doit être pluridisciplinaire, associant des équipes médicales, chirurgicales et radiologiques dans un centre ayant un plateau technique adapté à la traumatologie pédiatrique. Le traitement des traumatismes fermés de l'abdomen dépend en premier lieu de l'état hémodynamique de l'enfant. Les examens complémentaires d'imagerie nécessitant un transport de l'enfant sont demandés une fois le malade stabilisé. Dans la grande majorité des cas, chez un enfant hémodynamiquement stable, notamment en cas de lésion d'un organe plein, le traitement est non opératoire ou conservateur. Ce traitement conservateur, comprenant une surveillance stricte et continue clinique, biologique et échographique, est un succès avec une évolution favorable et un minimum de risque, sous réserve de bien connaître les spécificités anatomiques et physiologiques de l'enfant en croissance. En cas d'instabilité, et ce malgré des mesures de réanimation adaptées, une prise en charge chirurgicale en urgence est parfois nécessaire afin de contrôler un saignement actif.


Mots-clés : Traumatisme, Pédiatrie, Traumatisme hépatique, Traumatisme splénique, Traumatisme rénal, Échographie, Tomodensitométrie abdominale, Traitement conservateur


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.