Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Prise en charge anesthésio-réanimatoire de l'enfant brûlé - 25/01/18

[4-126-A-10]  - Doi : 10.1016/S1637-5017(17)57261-0 
I. Constant
 Centre de traitement des grands brûlés, Hôpital Armand Trousseau, Groupe des Hôpitaux Universitaires de l'Est parisien, AP-HP, Université Pierre-et-Marie-Curie, 26, rue du Dr Arnold-Netter, 75012 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

En France, environ 2400 enfants de moins de 5 ans sont hospitalisés pour brûlure chaque année. La sévérité de la brûlure dépend de sa surface, de sa profondeur et de sa localisation. En termes de surface, il existe une augmentation de la morbidité au-delà de 25-30 %, et une augmentation de la mortalité au-delà de 60 % de surface cutanée brûlée. L'inhalation de fumées est également un facteur indépendant de gravité. L'indication de prise en charge dans un centre spécialisé de traitement des grands brûlés est très large chez l'enfant, ce d'autant qu'il est jeune et que la brûlure est étendue (> 10 %). Les apports hydroélectrolytiques doivent être précoces pour éviter l'hypovolémie, leur calcul repose sur des règles simples et des solutés de base (Ringer lactate et glucosé à 5 %). Ces apports importants en volume dans les 24 premières heures doivent être rapidement diminués compte tenu des troubles de perméabilité capillaire liés à la libération des médiateurs inflammatoires. Dans les brûlures de plus de 15-20 %, la réponse inflammatoire induite a fréquemment une dimension de type systemic inflammatory response syndrome (SIRS). Cette symptomatologie doit être différenciée d'une infection, sur des arguments cliniques, biologiques et bactériologiques. L'hyperthermie qui fait partie de ce tableau ne justifie pas, à elle seule, l'institution d'une antibiothérapie. Les complications infectieuses sont les plus redoutées chez les enfants brûlés. La prévention de l'infection repose sur une désinfection locale rigoureuse et régulière, par exemple fondée sur l'utilisation de la chlorhexidine aqueuse, associée à une surveillance bactériologique attentive et régulière. La prescription d'une antibiothérapie doit être étayée par des arguments cliniques et bactériologiques. La douleur induite par la brûlure est multifactorielle et survient dans un contexte de stress et d'anxiété majeurs. À la douleur de fond s'ajoute de façon régulière la douleur liée aux soins. La prise en charge de cette douleur doit être multimodale, à visée analgésique, antihyperalgésique, préventive face à la chronicisation, et aux troubles de l'humeur qui modulent émotionnellement la perception de stimulus. La morphine et la kétamine sont les deux produits autour desquels s'articulent les autres composants de l'arsenal thérapeutique utilisés dans ce contexte. La nutrition de l'enfant brûlé doit être précoce, hypercalorique et antioxydative. Elle est administrée essentiellement par voie entérale, la voie parentérale peut être utile dans les brûlures sévères associées à des troubles hémodynamiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Brûlure, Infection, Douleur, Hypovolémie, Inflammation


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Accidents et jeux dangereux chez l'enfant
  • J.-L. Chabernaud, I. Claudet, L. Rebouissoux
| Article suivant Article suivant
  • Enfant polytraumatisé
  • F. Trabold, G. Orliaguet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.