Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact de l’imagerie cérébrale systématique dans le bilan initial des cancers du poumon - 04/02/18

Impact of routine brain imaging in the initial management of lung cancer

Doi : 10.1016/j.rmr.2017.11.004 
P. Niviere, J.-P. Sculier, A.-P. Meert, T. Berghmans
 Service des soins intensifs et urgences oncologiques & clinique d’oncologie thoracique, institut Jules-Bordet, centre des tumeurs de l’université Libre de Bruxelles, rue Héger-Bordet, 1, 1000 Bruxelles, Belgique 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le dimanche 04 février 2018
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction

Les métastases cérébrales sont des complications fréquentes du cancer du poumon (CP). Il n’y a pas de consensus pour une recherche systématique de ces lésions lors du bilan initial. Le but de ce travail est d’évaluer l’impact de l’imagerie cérébrale dans le bilan initial sur l’évaluation du stade d’extension des CP.

Méthodes

Analyse rétrospective des patients suivis dans la clinique d’oncologie thoracique de l’institut Jules-Bordet entre le 01/09/2008 et le 31/08/2013, naïfs de tout traitement, ayant eu un bilan complet incluant une imagerie cérébrale.

Résultats

Quatre cent soixante-trois patients consécutivement diagnostiqués avec un CP ont été inclus. L’imagerie par résonance magnétique et/ou un scanner cérébral ont permis de mettre en évidence une/des métastases cérébrales chez 101 patients (21,8 %) dont 67 n’avaient pas de symptômes évocateurs d’une atteinte métastatique cérébrale. L’adjonction d’une imagerie cérébrale dans le bilan d’extension a entraîné une modification du stade chez 30 patients (6,5 %), essentiellement stadifiés IIIA (n=10) ou IIIB (n=14) sans imagerie cérébrale.

Conclusion

L’ajout de l’imagerie cérébrale dans le bilan initial des cancers du poumon permet de mettre en évidence des métastases cérébrales dans 1 cas sur 5, dont 2/3 asymptomatiques et subséquemment une modification de stade, principalement pour des maladies considérées de stade III.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Brain metastases are a common complication of bronchial carcinoma (BC). There is no consensus as to the need to undertake a systematic search for these lesions during the initial assessment. The aim of this study was to evaluate the contribution of brain imaging in the initial evaluation of patients with CB.

Methods

We undertook a retrospective analysis of patients treated in the Thoracic Oncology Clinic at the Institute Jules-Bordet between 01/09/2008 and 31/08/2013, who were treatment-naïve and were having a full diagnostic work-up including brain imaging.

Results

Four hundred and sixty-three patients consecutively diagnosed with BC were included. Brain magnetic resonance imaging and/or CT-scan showed brain metastases in 101 patients (21.8%), of whom 67 had no symptoms suggestive of brain metastatic disease. The addition of a brain imaging into the work-up procedure resulted in a stage migration for 30 patients (6.5%), mainly otherwise staged IIIA (n=10) or IIIB (n=14) without brain imaging.

Conclusion

The addition of brain imaging in the initial assessment of bronchial carcinoma allows the identification of brain metastases in one case among 5, of which 2/3 are asymptomatic. This leads to a change in staging, primarily for disease otherwise considered to be stage III.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer à petites cellules, Cancer non à petites cellules, Cancers bronchiques, Stadification, Carcinoma, Résonance magnétique cérébrale

Keywords : Lung neoplasms, Carcinoma, Non-small-cell-lung, Small-cell-lung, Magnetic resonance imaging, Neoplasm staging


Plan


© 2017  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.