Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Baby’up accompagne les parents à l’éveil de l’oralité des tout-petits - 13/02/18

Doi : OMAG-01-02-2018-24-134-1262-4586-101019-201700439 

Maya Hallay-Dufour

Voir les affiliations

L’idée de créer Baby’up est née dans les esprits d’un réseau de praticiens libéraux parisiens, suite à un constat commun récurrent : les parents rencontrés en cabinet souhaitent pouvoir davantage échanger avec les professionnels de santé en dehors du cadre traditionnel.


© 2018 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 24 - N° 134

P. 24 - janvier-février 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les Livrets de guidance oralité, outils de remédiation en orthophonie
  • Élisa Levavasseur
| Article suivant Article suivant
  • Des outils pour que le soin en oralité soit un plaisir
  • Anne-Sophie Shaw Perrin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.