Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Profil des intoxications aiguës de l’enfant en Côte d’Ivoire : étude multicentrique dans les 3 CHU d’Abidjan - 21/02/18

Acute poisoning in pediatric population in the Ivory Coast: A multicentre hospital-based study in Abidjan

Doi : 10.1016/j.toxac.2018.01.002 
Aïssata Diakite a, c, , Laetitia A. Bedi b, Djédjé S. Dano a, Mamadou Fall b
a Laboratoire de toxicologie et hygiène agro-industrielle (LTHAI), UFR sciences pharmaceutiques et biologique, université Félix-Houphouët-Boigny, BP V34, Abidjan, Cote d’Ivoire 
b Laboratoire de toxicologie et hydrologie, faculté de médecine, pharmacie et odonto-stomatologie, université Cheikh-Anta-Diop de Dakar, BP 5005 Dakar-Fann, Sénégal 
c Laboratoire national de la santé publique, 52, boulevard de Marseille, 18 B.P, 2403 Abidjan 18, Cote d’Ivoire 

Auteur correspondant. Laboratoire de toxicologie et hygiène agro-industrielle (LTHAI), UFR sciences pharmaceutiques et biologiques, université Félix-Houphouët-Boigny, 16 BP 1086 Abidjan, Cote d’Ivoire.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 21 février 2018
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Les dernières données disponibles sur les intoxications aiguës chez l’enfant en Côte d’Ivoire datent de 1998. Nous avons donc initié une étude dans les trois CHU d’Abidjan de 2005 à 2011 portant sur 557 enfants âgés de 0 à 15 ans afin d’établir un profil plus actuel des intoxications, de leurs caractéristiques épidémiologiques et de leur prise en charge. Les intoxications représentaient 8,50 % des admissions dans les services d’urgence et réanimation pédiatrique et 70 % des victimes avaient moins de 5 ans. L’intoxication était accidentelle dans plus de 95 % des cas. Les médicaments (26,45 %) étaient le plus fréquemment incriminés, suivis des produits ménagers (21,87 %) et des pesticides (14,82 %). Les anxiolytiques et les antipaludéens étaient impliqués dans 48 % des intoxications d’origine médicamenteuse. La létalité liée à ces intoxications était relativement élevée (5,75 %) et imputée à l’absorption de pétrole (21,90 %), de décoctions de plantes (18,75 %) et d’antipaludéens (15,62 %). L’administration d’huile de palme par l’entourage de la victime (41 %) et l’évacuation vers des établissements sanitaires non compétents (50 %) retardaient la prise en charge par les services pédiatriques spécialisés et engageaient le pronostic vital de l’enfant. La sensibilisation des parents sur les dangers des produits chimiques et leur mode de stockage sécurisé, les gestes à éviter en cas d’intoxication ainsi que la création d’un centre antipoison devraient permettre de réduire la fréquence des intoxications graves et d’améliorer leur prise en charge dans les unités spécialisées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The most recent data on acute poisoning in children in the Ivory Coast were published in 1998. Consequently, we conducted a multicentre hospital-based study in Abidjan from 2005 to 2011 including 557 children to provide a most up-to-date and comprehensive picture of the situation. Poisoning represented about 8.50% of admissions to Emergency Room and Intensive Care, and 70% of victims were under 5 years old. Poisoning was unintentional in more than 95% of cases. Medication (26.45%) was the leading cause of acute poisoning, followed by household products (21.87%) and pesticides (14.82%). Anxiolytics and antimalarial drugs were involved in 48% cases of drug-related poisoning. Hospital fatality was relatively high (5.75%) and was mainly due to the absorption of petroleum (21.90%), plants (18.75%) and antimalarial drugs (15.62%). Administration of palm oil by relatives or community members as antidote (41%) and previous admission in an unqualified health centre (50%) delayed appropriate medical care by specialized paediatric units with life-threatening consequences for the child. Raising awareness of parents on chemicals hazards and safe storage conditions, a better knowledge of inappropriate interventions in case of poisoning along with the creation of a Poison Control Centre may reduce severe poisoning and improve acute poisoning management in paediatric emergency units.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Intoxications aiguës, Urgences, Enfants, Abidjan, Afrique de l’Ouest

Keywords : Acute poisoning, Emergency, Children, Abidjan, West Africa


Plan


© 2018  Société Française de Toxicologie Analytique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.