Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Uroscanner pour l'étude de la voie excrétrice - 22/02/18

[34-030-B-10]  - Doi : 10.1016/S1879-8543(18)79962-X 
V. Gaillard a, b : Praticien hospitalier, L. Lemaitre a, b,  : Professeur des Universités, P. Puech a, b : Professeur des Universités
a Service de radiologie et d'imagerie génito-urinaire, Plateau technique commun d'imagerie, Hôpital Huriez, Centre hospitalier universitaire de Lille, 59000 Lille, France 
b Service d'imagerie de la femme, Hôpital Jeanne-de-Flandre, Centre hospitalier régional universitaire, avenue Eugène-Avinée, 59037 Lille cedex, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 23 février 2018

Résumé

Avec l'introduction de la technologie multibarrettes, l'uroscanner est devenu la technique de référence pour l'exploration de la voie excrétrice supérieure. Cette technique s'intègre dans le cadre d'un examen permettant d'explorer à la fois la voie excrétrice, le parenchyme rénal, les pédicules artériels et veineux et l'environnement de l'abdomen et du pelvis avec un détail anatomique très précis reposant sur des coupes fines de 0,5 à 1,5 mm. Le choix du protocole est primordial pour trouver un compromis entre la réduction de dose basée sur la diminution du nombre d'acquisitions et les technologies avancées de reconstruction itérative et double énergie. Le protocole comporte une injection de diurétiques pour assurer une réplétion et une dilution du produit de contraste sur l'ensemble de la voie excrétrice et la vessie. Les indications sont classiques, le bilan des calculs et ses complications, le bilan d'une hématurie inexpliquée, le diagnostic et le suivi des tumeurs urothéliales, le bilan des infections du haut appareil urinaire et tous les aspects postopératoires. L'uroscanner entre en concurrence avec l'uro-imagerie par résonance magnétique qui a l'avantage d'éviter l'exposition aux rayons X, chez le sujet jeune, d'apporter dans les malformations de la voie excrétrice des informations sur la quantification fonctionnelle et de fournir par l'imagerie de diffusion des informations complémentaires de l'uroscanner.


Mots-clés : Voie excrétrice, Uroscanner voie excrétrice, Réduction de dose, Tumeur urothéliale, Hématurie


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.