Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Conduite à tenir devant une femme enceinte en matière de prescription médicamenteuse - 28/02/18

[28-001-J-10]  - Doi : 10.1016/S1877-7864(18)55829-8 
A. Timour a,  : Maîtrise de pharmacologie générale, clinique et toxicologique, maîtrise de psychopharmacologie, B. Jemmali b, c : Professeur en odontologie pédiatrique, chef de service dentaire, Q. Timour d, I. BenYahya e : Chef de service d'odontologie chirurgicale
a Université Claude Bernard Lyon-1, 43, boulevard du 11-Novembre-1918, 69100 Villeurbanne, France 
b Faculté de médecine dentaire de Monastir, avenue Avicenne, Sousse 5019, Tunisie 
c Service dentaire hospitalo-universitaire, CHU La Rabta, Tunis, Tunisie 
d Pharmacologie médicale, pharmacovigilance, Institut NeuroMyoGene, UMR 5310/U1217, Faculté de médecine Lyon Est, Université Claude Bernard Lyon-1, 43, boulevard du 11-Novembre-1918, 69100 Villeurbanne, France 
e Université Hassan II de Casablanca, Casablanca 20000, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Cet article est gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier et pour tester vos connaisances!

Résumé

En odontologie, comme dans tout domaine médical, la prescription médicamenteuse n'est pas un acte anodin. Le chirurgien-dentiste doit prendre en considération le terrain non seulement physiologique (par exemple l'âge, l'allaitement et la grossesse) mais également physiopathologique (insuffisance rénale, par exemple) de son patient. De tous les risques physiologiques connus, la grossesse est un état particulier où l'on doit considérer non seulement la patiente mais également, en fonction de l'âge de la grossesse, l'embryon et le fœtus. En effet, l'administration d'un médicament durant la grossesse ne doit s'envisager qu'en cas de nécessité en raison des risques de toxicité maternelle, embryonnaire et/ou fœtale. Ainsi, d'une manière générale, quatre règles de prescription sont à respecter durant la grossesse : traiter une pathologie infectieuse, inflammatoire et/ou douloureuse ; choisir le produit non toxique pour la mère, non tératogène et non fœtotoxique pour le bébé ; utiliser, parmi les produits existants, ceux ayant été mis sur le marché depuis longtemps afin d'avoir un recul suffisant quant à leur toxicité embryonnaire et materno-fœtale ; administrer le médicament choisi pour une durée aussi courte que possible.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Grossesse, Analgésiques, Anti-inflammatoires non stéroïdiens, Glucocorticoïdes, Antibiotiques, Anesthésiques locaux, Conduite thérapeutique


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Avant propos EMC
  • Professeur Bruno Tavernier
| Article suivant Article suivant
  • Sujet à risque diabétique
  • Z. Vichova, B. Delannoy, J.-M. Robert, J.-J. Lehot, T. Quadiri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.