Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sexual coercion: Thinking and understanding sexual violence beyond sexual offenders - 07/03/18

Doi : 10.1016/j.sexol.2018.02.001 
M. Benbouriche a, , G. Parent b, c, d
a Department of Psychology, Department of Psychiatry and Behavioral Neurosciences, Wayne State University, 5057 Woodward, Detroit, MI 48202, USA 
b Département de psychoéducation et de psychologie, université du Québec en Outaouais, pavillon Alexandre-Taché, C.P. 1250, succ. Hull Gatineau, J8X 3X7 Québec, Canada 
c École de criminologie, université de Montréal, pavillon Lionel-Groulx, C. P. 6128, succ. Centre-ville, H3C 3J7 Montréal, Québec, Canada 
d Centre de recherche et d’expertise jeunes en difficulté, CIUSSS-centre-sud-de-l’Île-de-Montréal, 1001, boulevard Maisonneuve-Est, 7e étage, H2L 4R5 Montréal, Québec, Canada 

Corresponding author.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 07 mars 2018
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Summary

Aims

Sexual violence is a major social problem for which the incidence and prevalence are largely underestimated. In addition, available studies suggest that the vast majority of sexual violence is committed by individuals from the general population who are not (and probably never will be) identified by the authorities. By proposing to study a broader spectrum of behaviors than sexual offences alone, the concept of sexual coercion allows for a more accurate assessment of sexual violence as a whole.

Method

Following a proposed definition of sexual coercion, a selection of available key data is presented to illustrate the magnitude of the phenomenon. The conceptual and practical implications of favoring the notion of sexual coercion over sexual offences are discussed.

Conclusion

This article ends with a presentation of the articles that are included in the thematic issue.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Sexual coercion, Sexual aggression, Sexual offenses, Prevention


Plan


 La version en français de cet article, publiée dans l’édition imprimée de la revue, est également disponible en ligne : https://doi.org/10.1016/j.sexol.2018.02.002.


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.