Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Épidémiologie des intoxications par les psycholeptiques : données du Centre anti-poison et de pharmacovigilance du Maroc - 07/03/18

Doi : 10.1016/j.respe.2018.01.113 
Z. Nabih a, H. Hami a, , N. Rhalem b, A. Soulaymani a, A. Mokhtari a, R. Soulaymani-Bencheikh b
a PPR-B-Mokhtari-FS-UIT-Kénitra, laboratoire de génétique et biométrie, faculté des sciences, université Ibn Tofail, Kénitra, Maroc 
b Centre anti-poison et de pharmacovigilance du Maroc, Rabat, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le nombre des intoxications médicamenteuses ne cesse d’augmenter de façon inquiétante. L’objectif de la présente étude est de déterminer les principales caractéristiques de l’intoxication par médicaments psycholeptiques au Maroc.

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective portant sur les cas d’intoxications par les psycholeptiques, collectés à l’Unité de toxicovigilance au Centre anti-poison et de pharmacovigilance du Maroc (CAPM) entre 2007 et 2012.

Résultats

Durant la période de l’étude, 636 cas d’intoxications par les psycholeptiques ont été recensés, soit 8,1 % de l’ensemble des intoxications par médicaments déclarées durant la même période. L’âge moyen de la population intoxiquée est de 20,3±0,5 ans. La majorité, soit 67,4 % des cas sont de sexe féminin avec un sex-ratio de 2,06. D’après les données de cette étude, la population urbaine est la plus touchée avec 90,5 % des cas. Les enfants âgés de moins de 15 ans sont concernés dans 31,9 % des cas. Les circonstances sont volontaires dans 61 % des cas, dont le suicide et les tentatives de suicide représentent 58,9 % des cas. À l’admission à l’hôpital, la majorité des patients, soit 51,7 % présentent des signes cliniques. Selon les résultats, la gravité de l’intoxication est majoritairement modérée (grade 2) (47,5 %). Un seul cas de décès est enregistré (sur les 524 cas dont l’évolution a été mentionnée).

Discussion/Conclusion

Malgré les efforts déployés, le nombre d’intoxications médicamenteuses et de morts toxiques au mieux plafonne et au pire augmente. Le renforcement de la formation dans tout le Maroc est nécessaire, afin de mettre en place une prévention plus efficace et éviter la consommation abusive des psycholeptiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Médicaments psycholeptiques, Intoxication, Circonstances, CAPM Maroc


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 66 - N° S1

P. S49 - mars 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Inégalités d’accès géographique aux thérapies innovantes contre le cancer. Le cas des habitants de la région Centre-Val de Loire de 2009 à 2013
  • F. Monmousseau, E. Rusch
| Article suivant Article suivant
  • Chirurgie de l’obésité en France : vingt fois plus d’interventions en vingt ans
  • P. Oberlin, C. de Peretti

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.