Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Connaissances et pratiques des internes d’un Centre hospitalier universitaire en matière de prescription médicamenteuse chez le sujet âgé - 07/03/18

Doi : 10.1016/j.respe.2018.01.124 
P. Troude a, , M. Delion b, A. Tan c, A. Teixeira c, C. Segouin a, J. Oliary b
a Service de santé publique, HU Saint-Louis-Lariboisière-Fernand-Widal, AP–HP, Paris, France 
b Pharmacie, hôpital Lariboisière, AP–HP, Paris, France 
c Service de gériatrie, hôpital Lariboisière-Fernand-Widal, AP–HP, Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

De nombreuses études ont mis en évidence une proportion importante de prescriptions potentiellement inappropriées (PPI) chez des sujets âgés en cours ou à la sortie de leur hospitalisation. Notre objectif était d’évaluer les connaissances et pratiques des internes de notre hôpital en matière de prescription médicamenteuse chez le sujet âgé (PMSA), avec un focus sur les benzodiazépines.

Méthodes

Une enquête par questionnaire auto-administré a été réalisée en mars–avril 2017 auprès des internes des services cliniques de notre hôpital. Les questions portaient sur : (1) la connaissance de liste(s) de PPI chez le sujet âgé et également les demi-vies de neuf benzodiazépines ; (2) les attitudes de prescription chez le sujet âgé face à des troubles anxieux et face à des troubles du sommeil ; (3) la prise en charge d’un sujet âgé sous benzodiazépine à demi-vie longue.

Résultats

Au total, 114 internes ont participé à l’enquête (taux de participation : 81 %). La grande majorité des internes (91 %) ne connaît pas de listes de PPI chez le sujet âgé. Un quart des internes déclare ne connaître aucune des demi-vies des benzodiazépines citées et un seul a identifié toutes les benzodiazépines à demi-vie longue. Face à un trouble anxieux ou un trouble du sommeil chez un sujet âgé, les benzodiazépines restent le premier médicament prescrit (respectivement dans 61 % et 69 % des cas), suivies par l’hydroxyzine (respectivement dans 32 % et 25 % des cas). Chez un patient se présentant avec une prescription de Lexomil® (cas vignette), un peu plus des deux-tiers des internes déclarent rechercher l’indication, 38 % rechercher la date de début de traitement et 35 % amorcer une discussion avec le patient sur la possibilité d’arrêt. Les connaissances et pratiques des internes varient selon leur ancienneté et leur type de spécialité (médicale versus chirurgicale).

Discussion/Conclusion

Les connaissances et pratiques des internes en termes de PMSA peuvent être améliorées. La formation initiale devrait être renforcée, aux niveaux universitaire et hospitalier, afin de mieux sensibiliser les internes au risque iatrogénique chez le sujet âgé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Prescription médicamenteuse chez le sujet âgé, Médicaments inappropriés, Benzodiazépines, Connaissances, Formation


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 66 - N° S1

P. S53 - mars 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Algorithme d’identification des cancers de la prostate résistants à la castration et métastatiques dans la base du système national des données de santé (SNDS) : étude CAMERRA
  • N. Thurin, M. Rouyer, M. Gross-Goupil, X. Rebillard, M. Soulié, P. Blin
| Article suivant Article suivant
  • Analyse rétrospective des causes et des pertes financières des séjours longs au centre hospitalo-universitaire (CHU) de Rennes, France
  • S. Tuffier, P. Jarno, A. Petureau, R. Lemoine, S. Carson

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.