Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Pancréatites aiguës : diagnostic, traitement et pronostic - 04/04/18

[7-104-A-30]  - Doi : 10.1016/S1155-1976(18)79353-4 
P. Montravers  : Professeur des Universités, praticien hospitalier, M. Baaklini : Praticien hospitalier, I. Mendili : Praticien hospitalier, A. Sabahov : Praticien hospitalier
 Département d'anesthésie-réanimation, Centre hospitalier universitaire Bichat-Claude-Bernard, AP-HP, Université Paris VII-Sorbonne-Cité, 46, rue Henri-Huchard, 75018 Paris, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 05 avril 2018

Résumé

Les pancréatites aiguës sont définies comme une inflammation aiguë pancréatique. Les formes aiguës sévères sont caractérisées par l'existence de défaillances d'organes et/ou d'une complication locale (nécrose ou abcès). La lithiase biliaire et l'intoxication alcoolique sont les causes les plus fréquentes de pancréatite. Une douleur abdominale typique et l'élévation de la lipasémie suffisent pour établir le diagnostic. Le bilan radiologique initial est nécessaire en cas de doute diagnostique, pour établir la sévérité et/ou l'étiologie de la maladie. La tomodensitométrie avec injection de produit de contraste et temps vasculaire précoce, examen de choix pour évaluer la gravité et rechercher des complications, doit être réalisée 48 à 72 heures après le début des signes cliniques. La sévérité initiale s'apprécie par les signes cliniques, la présence de défaillance d'organe, un score de Ranson ou d'Imrie élevé, et un score de gravité élevé. Un transfert en réanimation est décidé sur les critères cliniques. Aucun examen biologique isolé ne permet d'identifier une pancréatite sévère. Le traitement initial adapté à la sévérité de la maladie comprend une surveillance clinique et biologique rapprochée, un remplissage vasculaire selon le degré d'hypovolémie, la correction des troubles hydroélectrolytiques, une oxygénothérapie, une analgésie, la mise au repos du tube digestif et pas d'antibiotique. La nutrition entérale précoce est proposée dans les formes sévères. Les complications précoces sont la conséquence de la phase inflammatoire précoce de la pancréatite, fréquemment à l'origine de défaillances viscérales. À une phase plus tardive, la surinfection est la complication la plus sévère. Le pronostic des formes peu sévères est généralement bon bien que marqué par des récidives, tout particulièrement quand l'étiologie (alcool) n'est pas contrôlée. Dans les formes admises en réanimation, le pronostic est beaucoup plus réservé même si des progrès spectaculaires ont été faits au cours des dernières années.


Mots-clés : Pancréatite aiguë, Lipasémie, Lithiase biliaire, Alcoolisme, Nécrose pancréatique, Défaillances viscérales, Surinfection de nécrose


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.