Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Insuffisance cardiaque : aspects épidémiologiques, cliniques et pronostiques - 04/04/18

[11-024-A-10]  - Doi : 10.1016/S1166-4568(18)59542-5 
P. Gibelin  : Professeur de cardiologie, Responsable du département : insuffisance cardiaque cardiomyopathie
 Service de cardiologie, Hôpital Pasteur, avenue de la voie Romaine, 06000 Nice, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 13
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

L'insuffisance cardiaque est l'affection cardiovasculaire la plus fréquente puisqu'elle atteint 10 % environ des sujets de plus de 80 ans. Sa fréquence augmente d'une part du fait du vieillissement de la population, mais également du fait d'une meilleure prise en charge de certaines pathologies cardiovasculaires telles que l'infarctus du myocarde, l'hypertension artérielle, les valvulopathies, les troubles du rythme et de la conduction sans toutefois les guérir. C'est une pathologie sévère avec une mortalité entre 15 et 20 % à 1 an pour les patients hospitalisés et de 5 à 10 % pour les patients ambulatoires. Il s'agit enfin d'une pathologie qui coûte cher, essentiellement en rapport avec les hospitalisations itératives. Le diagnostic peut être difficile car beaucoup de symptômes ne sont pas spécifiques et il existe de nombreuses comorbidités associées. Une nouvelle entité est apparue dans la classification de l'insuffisance cardiaque avec les nouvelles recommandations de l'European Society of Cardiology, à côté des insuffisances cardiaques à fraction d'éjection préservée et altérée, celle de l'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection intermédiaire. L'intérêt de ce nouveau découpage reste à définir. Les examens paracliniques sont d'une aide précieuse au diagnostic, à l'évaluation du pronostic et à la surveillance du patient, en particulier le dosage des peptides natriurétiques, l'échocardiographie et les tests métaboliques. Mais les techniques les plus modernes telles que l'IRM contribuent également à la prise en charge de l'insuffisant cardiaque, en particulier pour la recherche étiologique ; celle-ci est toujours dominée par l'insuffisance coronarienne.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Insuffisance cardiaque, Épidémiologie, Diagnostic, Pronostic, Comorbidités


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Génétique des cardiomyopathies héréditaires
  • P. Richard, F. Ader, P. Charron
| Article suivant Article suivant
  • Insuffisance cardiaque : traitement médical
  • P. Gibelin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.