Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les dosages d’IgG anti-aliments : méthodes et pertinence clinique des résultats. Position du groupe de travail de biologie de la Société française d’allergologie - 05/04/18

Anti-food IgG assays: Methods and clinical relevance of results. Position of the biology task force of the French society of allergy

Doi : 10.1016/j.reval.2018.01.007 
H. Chabane a, , V. Doyen b, F. Bienvenu c, K. Adel-Patient d, J. Vitte e, D. Mariotte f, J. Bienvenu c

Groupe de travail de biologie de la SFA1

  Liste des membres du groupe de travail de biologie d’allergie de la SFA : Charles Azuelos (Quimperle) ; Pol André Apoil (Toulouse) ; Corinne Barthet (Cergy-Pontoise) ; Laurence Batellier (Paris) ; Françoise Bienvenue (Lyon) ; Jacques Bienvenu (Lyon) ; Christine Bouz (Lyon) ; Habib Chabane (Paris) ; Virginie Doyen (Bruxelles) ; Stéphanie François (Dijon) ; Laurence Guilloux (Lyon) ; Cyril Hoarau (Tours) ; Délia Jaby (Saint Denis) ; Delphine Mariotte (Caen) ; Pascale Nicaise-Roland (Paris) ; Joana Vitte (Marseille) ; Francesco Zagami (Catania, Italie).

a Cabinet médical, 28, rue de Ponthieu, 75008 Paris, France 
b Centre hospitalier Brugmann, Bruxelles, Belgique 
c Laboratoire d’immunologie, centre hospitalier de Lyon Sud, 69495 Pierre-Bénite cedex, France 
d Unité d’allergologie immunologie, Inra, 91191 Gif-sur-Yvette cedex, France 
e IHU méditerranée infection, Aix-Marseille université, AP–HM, 14033 Marseille, France 
f Laboratoire d’immunologie, centre hospitalier de Caen, 14033 Caen, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 05 avril 2018

Résumé

De plus en plus de personnes dans les pays développés attribuent à une intolérance alimentaire diverses manifestations cliniques de types troubles gastro-intestinaux, douleurs articulaires voire polyarthrite rhumatoïde (PR), migraine ou fatigue chronique. Plusieurs auteurs ont rapporté une fréquence plus importante de la positivité des IgG anti-aliments chez les patients souffrant de syndrome de l’intestin irritable (SII), de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) ou de PR comparés aux témoins sains. Depuis une décennie, ces dosages de recherche sont disponibles en routine sur prescription médicale mais aussi en accès libre sans avis médical via internet. Ces dosages sont utilisés pour établir des régimes d’éviction des aliments pour lesquels la recherche d’IgG est positive, dans l’espoir d’une amélioration des symptômes supposés être en relation avec la consommation de ces aliments par le biais d’une réaction d’intolérance faisant intervenir les IgG. L’objectif de ce travail est de rappeler les mécanismes impliqués dans les intolérances et allergies alimentaires, et le rôle physiologique des réponses immunitaires à IgG. Les techniques de dosage des IgG anti-aliments commercialement disponibles sont passées en revue. Les principales études basées sur le dosage des IgG anti-aliments appliqué à diverses pathologies font l’objet d’une analyse critique, suivie d’une discussion. Il en ressort que l’intérêt clinique des dosages d’IgG anti-aliments est l’objet d’une vive polémique en raison de leur mauvaise valeur prédictive positive. Les recommandations établies sur la base de ces dosages sont susceptibles de faire prendre un risque au patient en retardant quelquefois le bon diagnostic ou en lui faisant suivre un régime alimentaire d’éviction le plus souvent inutile et parfois délétère pour sa santé. Les coûts directs liés aux dosages et indirects occasionnés par les régimes d’éviction, souvent élevés, peuvent être évités au profit d’autres stratégies diagnostiques. En conclusion, dans l’état actuel des connaissances médicales, les dosages d’IgG anti-aliments ne devraient plus être pratiqués en routine pour établir un diagnostic d’intolérance ou allergie alimentaire à IgG, ni mettre en place un régime d’éviction. Leur utilisation devrait être réservée à des fins de recherche.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

There is an increasing tendency in western countries to attribute to food intolerance various clinical types of gastrointestinal disorders, joint pain or rheumatoid arthritis (RA), migraine and chronic fatigue. Several authors have reported a greater frequency of positive anti-food IgG in patients presenting irritable bowel syndrome (IBS), chronic inflammatory bowel disease (IBD) and RA compared to healthy controls. Over the last decade, screening tests have become routinely available on prescription but are also freely available over the Internet. These assays are used to create diets that avoid IgG-positive foods in the hope of improving symptoms thought to be related to the consumption of these foods associated with IgG-mediated intolerance reactions. The purpose of this study is to review the mechanisms involved in food intolerance and the physiological and pathological role of IgG immune response. Commercially available assays for food IgG are reviewed. Studies based on anti-food IgG determination applied to various diseases are reviewed and discussed. Considerable controversy surrounds the clinical relevance of anti-food IgG assays because of their poor positive predictive value. The recommendations made on the basis of these assays are likely to jeopardize the health of patients by delaying correct diagnosis or encouraging them to follow a mostly useless and occasionally harmful diet. The frequently high direct and indirect costs of assays and avoidance diets may be avoided in favor of other diagnostic strategies. Finally, in the current state of medical knowledge, anti-food IgG tests should not be performed routinely to establish a food intolerance diagnosis or to devise an avoidance diet. They should be used solely for research purposes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Intolérance alimentaire, Allergie alimentaire, IgG, IgE, Hypersensibilité, Syndrome de l’intestin irritable, MICI, Polyarthrite rhumatoïde, Migraine

Keywords : Food intolerance, Food allergy, IgG, IgE, Hypersensitivity, Irritable bowel syndrome, Inflammatory bowel diseases, Rheumatoid arthritis, Migraine


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.