Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Facteurs prédictifs de mauvaise qualité du sommeil chez les patients suivis pour asthme avec rhinite allergique - 09/04/18

Doi : 10.1016/j.reval.2018.02.165 
H. Snène , M. Ferchichi, K. Zayen, S. Hajjej, A. Ben Tkhayet, D. Bejar, N. Chaouech, J. Daghfous, N. Mehiri, N. Ben Salah, B. Louzir
 Université de Tunis El Manar, faculté de médecine de Tunis, CHU Mongi Slim, service de pneumologie allergologie, unité de recherche 12SP06, Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Il a été démontré que l’asthme et la rhinite sont responsables d’une altération de la qualité du sommeil (QS). Connaître les facteurs prédictifs de cette altération incitera le clinicien à les chercher pour agir dessus.

But

Déterminer les facteurs prédictifs de cette mauvaise QS.

Méthodes

Étude transversale réalisée sur 6 mois, intéressant les patients suivis pour asthme avec rhinite allergique. Les patients ont répondu à deux questionnaires : le questionnaire du sommeil de Spiegel (comportant 6 questions avec un score maximal à 30) et l’Index de QS de Pittsburgh (comportant 19 questions se combinant en 7 composantes avec un score maximal à 21). Pour le questionnaire de Spiegel, plus le score se rapproche de 0 est plus la QS est médiocre alors que pour l’Index de Pittsburgh plus le score se rapproche de 0 est plus la QS est bonne. L’étude statistique a été réalisée par le logiciel SPSS 20.0.

Résultats

Cinquante-deux patients ont été colligés (dont 10 hommes ; âge moyen=42±14,5 ans ; IMC moyen=29±7kg/m2). La rhinite était permanente dans 38 % des cas, modérée à sévère dans 59 % et non contrôlée dans 40 %. Les signes cliniques de rhinite étaient : rhinorrhée (77 %), éternuements (86 %), obstruction nasale (10 %), prurit nasal (75 %), anosmie (16 %) et jetage postérieur (46 %). L’asthme était sévère dans 25 % des cas et non contrôlé dans 14 %. Vingt pour cent des patients avaient une mauvaise QS au questionnaire de Spiegel (score<15) et 22 % avaient une mauvaise QS à l’Index de Pittsburgh (score>10). L’altération de la QS (évaluée par le questionnaire de Spiegel et par l’Index de Pittsburgh) était corrélée de façon statistiquement significative avec le sexe féminin (p=0,058 ; p=0,032), l’IMC>30kg/m2 (p=0,001 ; p=0,004) et l’asthme sévère (p=0,034 ; p=0,023). De même, la mauvaise QS évaluée par l’Index de Pittsburgh était corrélée à la présence d’anosmie (p=0,049) et de jetage postérieur (p=0,047).

Conclusion

L’obésité et l’asthme sévère restent les deux facteurs principaux intervenant dans la QS des asthmatiques. Par ailleurs, l’anosmie et le jetage postérieur agissent comme facteur aggravant chez les rhinitiques d’où l’intérêt de les chercher pour optimiser le traitement de fond.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 58 - N° 3

P. 283-284 - avril 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Impact de la rhinite allergique sur le contrôle de l’asthme de l’enfant
  • N. Bechikh, N. Boulekhiout, M. Moubri, Y. Kassa, H. Berrah, Z. Arrada
| Article suivant Article suivant
  • Essential role of smooth muscle Rac1 in airway hyperresponsiveness and airway remodelling associated to severe asthma
  • F. Dilasser, M. Klein, A. Magnan, G. Loirand, V. Sauzeau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.