Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le syndrome confusionnel chez le patient âgé ayant des troubles neurocognitifs - 13/04/18

Delirium in elderly patients with dementia and focus on drug management

Doi : 10.1016/j.npg.2018.03.001 
T. Tannou a, , b , S. Koeberle a, b, C. Masse-Sibille c, R. Aubry a, b, P. Vandel c
a Service de gériatrie, CHU J.-Minjoz, 3, boulevard Fleming, 25030 Besançon cedex, France 
b Équipe de recherche « éthique et progrès médical », CIC 1431, 2, place Saint-Jacques, 25000 Besançon, France 
c Service de psychiatrie de l’adulte, CHU Saint-Jacques, 2, place Saint-Jacques, 25000 Besançon, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 13 avril 2018

Résumé

Le syndrome confusionnel est fréquent dans les populations gériatriques, surtout lorsqu’il existe des troubles neurocognitifs sous-jacents et que le patient présente une décompensation organique aiguë. La présentation clinique peut être variée, allant de l’hypovigilance à l’agitation psychomotrice. Il existe des outils comme la Confusion Assessment Method facilitant le diagnostic. Le bilan étiologique est central dans la prise en charge. Le syndrome confusionnel étant multifactoriel et étant facilité par les éléments constitutifs du syndrome de fragilité, le repérage des facteurs de risque est central et permet une approche préventive. La recherche d’éléments déclencheurs devra être systématisée, avec une attention particulière sur le risque iatrogénique. La prise en charge symptomatique repose prioritairement sur l’éviction ou le traitement des facteurs déclenchants. Cependant, le délai nécessaire à la réalisation du bilan étiologique et à l’initiation des thérapeutiques peut être long, et peut nécessiter des actes invasifs, potentiellement mis en échecs par l’agitation psychomotrice associée au syndrome confusionnel. Dans ces situations, il est essentiel de mettre en œuvre une approche symptomatique non médicamenteuse. Néanmoins, en cas de mise en danger du patient, le recours aux thérapeutiques médicamenteuses symptomatiques peut parfois être nécessaire. Les recommandations de bonnes pratiques préconisent, au cas par cas, l’usage de benzodiazépines à demi-vie courte en cas de troubles anxieux et de neuroleptiques en cas de troubles productifs, mais sans proposer de stratégie thérapeutique particulière. Notre travail, basé sur une revue de la littérature, propose une stratégie thérapeutique selon la symptomatologie du patient.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Delirium is common in geriatric populations, especially in cases of underlying neurocognitive disorders, or acute organic failure. The clinical presentation can be varied, ranging from hypovigilance to psychomotor agitation. There are tools, such as the Confusion Assessment Method, to assist diagnosis. The etiological assessment is central in management. Because delirium is multifactorial, and because its constitutive elements concur with those of the frailty syndrome, the identification of risk factors is essential to enable a preventive approach. There is a need to search for triggering factors, with particular attention to iatrogenic risk. Symptom management is primarily based on the elimination or the management of triggering factors. However, it can take some time to complete the etiological review and initiate treatment, and invasive procedures can be required, potentially hampered by psychomotor agitation associated with the delirium. In these situations, it is essential to implement a symptom-based non-medication approach. Nevertheless, in case of danger for the patient, the use of symptom-control drug therapies can sometimes be necessary. The professional guidelines recommend, on a case-by-case basis, the use of short half-life benzodiazepines in case of anxiety disorders, and neuroleptics in case of productive disorders, but without proposing any particular therapeutic strategy. This article, based on a review of the literature, proposes a therapeutic strategy according to the patient's symptoms.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Confusion, Personne âgée, Traitement, Neuroleptique

Keywords : Delirium, Elderly, Treatment, Neuroleptic, Agitation


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.