Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Treatment of platelet concentrates and plasma with riboflavin and UV light: Impact in bacterial reduction - 13/04/18

Traitement de concentrés plaquettaires et de plasma avec riboflavine et lumière UV : impact sur la réduction bactérienne

Doi : 10.1016/j.tracli.2018.03.004 
J.M. Bello-López a, b, , L. Delgado-Balbuena a, D. Rojas-Huidobro a, J. Rojo-Medina a
a Centro Nacional de la Transfusión Sanguínea, Av. Othón de Mendizábal 195, Zacatenco, Gustavo A. Madero, 07360 México City, Mexico 
b Hospital Juárez de México, Av. Instituto Politécnico Nacional 5160, Zacatenco, Gustavo A. Madero, 07360 México City, Mexico 

Corresponding author.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 13 avril 2018
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Abstract

Objectives

Transfusion of hemocomponents is essential for clinical and surgical procedures and therefore their safety has increased. An option for pathogen reduction includes the combination of riboflavin and UV light. To our knowledge, there are no studies in Latin America that demonstrate the effectiveness of the pathogen reduction in hemocomponents. The objective of this work was to evaluate the efficiency of a pathogens reduction system in platelets concentrates (PC) and plasma.

Materials and methods

PC and plasma were contaminated with Escherichia coli, Klebsiella pneumoniae, Streptococcus pyogenes and Staphylococcus epidermidis at 104 to 106 CFU and subjected to bacterial reduction. After bacterial reduction, hemocomponents were subjected to cultivation of surviving bacteria by automated method and classical colonies quantification. Additionally, quality control testing was performed in order to confirm the integrity of platelets and coagulation laboratory values in plasma before and after bacterial reduction.

Results

The bacterial death in PC/plasma was expressed by Logarithmic Reduction Value as follows: for both strains (E. coli and S. pyogenes) 4/4, 5/5 and 6/6; for K. pneumoniae 2.54/2.23, 2.94/2.22 and 3.44/2.98, for S. epidermidis 4/4, 3.11/5 and 3.23/4.19, for 104, 105 and 106 CFU, respectively. In PC and plasma, platelet count, pH (at 22°C), activated partial thromboplastin time (aPTT), prothrombin time (PT), fibrinogen, factor VIII and total proteins (TP) were slightly modified.

Conclusions

UV light with riboflavin is able to reduce an important number of pathogens in hemocomponents; however, the bacterial reduction is influenced by the nature and quantity of the pathogen.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

La transfusion d’hémocomponents est essentielle pour les interventions cliniques et chirurgicales et, par conséquent, leur sécurité a augmenté. Une option pour la réduction des agents pathogènes comprend la combinaison de la riboflavine avec de la lumière UV. À notre connaissance, aucune étude en Amérique Latine ne démontre l’efficacité de la réduction des pathogènes chez les hémocomponents. L’objectif de ce travail était d’évaluer l’efficacité d’un système de réduction des pathogènes dans les concentrés de plaquettes (CP) et dans le plasma.

Matériels et méthodes

Les CP et le plasma ont été contaminés avec Escherichia coli, Klebsiella pneumoniae, Streptococcus pyogenes et Staphylococcus epidermidis entre 104 et 106 UFC, et ont été soumis à une réduction bactérienne. Après la réduction bactérienne, les hémocomponents ont été soumis à la culture de bactéries survivantes par une méthode automatisée et une quantification classique des colonies. De plus, des tests de contrôle de qualité ont été effectués en vue de confirmer l’intégrité des plaquettes et les valeurs de laboratoire de la coagulation dans le plasma avant et après la réduction bactérienne.

Résultats

La mort bactérienne dans le CP/plasma a été exprimée par la valeur de réduction logarithmique de la manière suivante : pour les deux souches (E. coli et S. pyogenes) 4/4, 5/5 et 6/6 ; pour K. pneumoniae 2,54/2,23, 2,94/2,22 et 3,44/2,98 ; pour S. epidermidis 4/4, 3,11/5 et 3,23/4,19, pour 104, 105 et 106 UFC, respectivement. Dans le CP et le plasma, la numération plaquettaire, le pH (à 22°C), le temps de thromboplastine partielle activée (aPTT), le temps de prothrombine (PT), le fibrinogène, le facteur VIII et les protéines totales (TP) ont été légèrement modifiés.

Conclusions

La lumière UV avec de la riboflavine est capable de réduire une quantité importante d’agents pathogènes dans les hémocomponents ; cependant, la réduction bactérienne est influencée par la nature et la quantité de l’agent pathogène.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Bacterial reduction, Riboflavin, UV light, Plasma, Platelet concentrates

Mots clés : Réduction bactérienne, Riboflavin, Lumière UV, Concentrés plaquettaires


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.