Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Listériose - 13/04/18

[4-1170]  - Doi : 10.1016/S1634-6939(17)74402-X 
J. Lourenço d, A. Leclercq a, b, c, M. Lecuit a, b, c, d, , C. Charlier a, b, c, d
a Centre national de référence listeria, Centre collaborateur Organisation mondiale de la santé Listeria, Institut Pasteur, 28, rue du Docteur-Roux, 75015 Paris, France 
b Unité de biologie des infections, Institut Pasteur, Paris, France 
c Inserm U1117, Paris, France 
d Service de maladies infectieuses et tropicales, Centre d'infectiologie Necker-Pasteur, Institut Imagine, Hôpital Necker-Enfants malades, AP-HP, Université Paris-Descartes Sorbonne-Paris-Cité, 149, rue de Sèvres, 75015 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La listériose est une infection humaine d'origine alimentaire causée par Listeria monocytogenes. Elle fait l'objet en France d'une surveillance épidémiologique reposant depuis 1998 sur sa déclaration obligatoire. Listeria monocytogenes peut être responsable de gastroentérite fébrile spontanément résolutive chez les sujets immunocompétents et d'infections invasives survenant au cours de la grossesse (listériose maternonéonatale) et chez les sujets immunodéprimés (septicémie ou neurolistériose). Les infections maternelles s'accompagnent de perte fœtale, de prématurité ou d'infections néonatales. Les formes non maternonéonatales sont associées à une mortalité élevée, supérieure à 30 %, malgré un traitement antibiotique bien conduit. La neurolistériose prend principalement la forme d'une méningoencéphalite. La rhombencéphalite n'est pas la forme la plus fréquente (< 20 %). Les séquelles neurologiques sont fréquentes (44 % des patients survivant à une neurolistériose). La combinaison amoxicilline-gentamicine est le traitement de référence des formes invasives, et il n'y a pas d'indication aux corticoïdes. Les principaux facteurs pronostiques de mortalité sont l'existence d'une néoplasie évolutive sous-jacente, d'une défaillance multiviscérale, d'une aggravation d'une pathologie préexistante et d'une monocytopénie. L'existence d'une encéphalite initiale est le principal facteur associé à la survenue de séquelles neurologiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Listeria monocytogenes, Listériose, Méningoencéphalite, Infection maternonéonatale


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Leptospirose
  • P. Abgueguen
| Article suivant Article suivant
  • Tétanos
  • Z. Maakaroun-Vermesse, L. Bernard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.