Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Pharmacologie des anesthésiques locaux - 17/04/18

[36-320-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0289(18)74435-6 
A. Vincent a,  : Praticien hospitalier, L. Bernard a : Praticien hospitalier contractuel, M. Léone a, b : Professeur des Universités, praticien hospitalier, chef de service
a Service d'anesthésie-réanimation du professeur Marc Léone, Centre hospitalier universitaire Nord, AP-HM, chemin des Bourrely, 13915 Marseille cedex 20, France 
b Faculté de médecine Timone, 27, boulevard Jean-Moulin, 13385 Marseille cedex 5, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 18 avril 2018

Résumé

Les anesthésiques locaux sont des agents qui bloquent de façon réversible la conduction nerveuse. Ils sont répartis en deux familles : les aminoesters et les aminoamides. Ces derniers sont les plus utilisés en anesthésie. Les anesthésiques locaux se fixent aux globules rouges et aux protéines sériques. Leur fixation protéique est élevée. L'absorption systémique constitue une étape de leur élimination, permettant leur métabolisme ultérieur. Le métabolisme des amides est hépatique via le système du cytochrome P450. Les esters sont hydrolysés dans le plasma et le foie par des pseudocholinestérases. Pour bloquer la transmission de l'influx nerveux, les anesthésiques locaux agissent par obstruction du pore central du canal sodique auquel ils accèdent par la face cytoplasmique. À des concentrations plus élevées, ils agissent également sur les canaux potassiques et calciques. Les anesthésiques locaux ont, de plus, des effets anti-inflammatoires et antihyperalgésiques. Une concentration plasmatique élevée en anesthésiques locaux, soit par injection intravasculaire directe, soit par résorption systémique importante, peut s'accompagner de signes de toxicité systémique au niveau du système nerveux central et/ou cardiaque. Les énantiomères lévogyres sont moins cardiotoxiques. Les formes les plus sévères de toxicité systémique sont prises en charge par une réanimation rapide et efficace incluant l'administration intraveineuse d'une émulsion lipidique. Leur toxicité locale concerne la cellule nerveuse, le myocyte et le chondrocyte. Son mécanisme implique vraisemblablement des altérations du métabolisme mitochondrial et de l'homéostasie calcique.


Mots-clés : Anesthésiques locaux, Aminoamides, Canal sodique, Conduction nerveuse, Toxicité, Intralipides


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.