Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Prise en charge de l'infection par le virus de l'immunodéficience humaine - 24/04/18

[8-050-B-12]  - Doi : 10.1016/S1166-8598(18)82022-1 
R. Palich a, b, , C. Katlama a, b, J. Ghosn c, d
a Université Pierre-et-Marie-Curie, Inserm, Institut Pierre-Louis d'épidémiologie et de santé publique, UMRS 1136, Paris, France 
b Service des maladies infectieuses et tropicales, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, AP-HP, 47-83, boulevard de l'Hôpital, 75013 Paris, France 
c Université Paris Descartes, Paris, France 
d Unité fonctionnelle de thérapeutique en immuno-infectiologie, Hôpitaux universitaires Paris Centre site Hôtel-Dieu, AP-HP, Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 14
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Trente-cinq ans se sont écoulés depuis la description des premiers cas de virus de l'immunodéficience humaine (VIH)/syndrome d'immunodéficience acquise (sida). Cette épidémie a considérablement changé le monde des infections virales et accéléré la recherche thérapeutique dans ce domaine. L'infection par le VIH, au départ constamment létale, s'est muée en infection virale chronique, pour peu que le traitement antirétroviral contrôle la réplication du VIH. Ces traitements, dont le bénéfice majeur individuel est de stopper chez chaque individu l'évolution de la maladie, constituent un moyen ultra-efficace pour stopper la transmission du virus d'un individu à l'autre. Désormais, toutes les recommandations internationales, y compris celles de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), préconisent l'instauration du traitement antirétroviral universel et précoce, indépendamment du stade de l'infection et de la profondeur de l'immunodépression. Malgré leur efficacité sur la réplication virale, les antirétroviraux ne parviennent pas à éradiquer le virus du fait de son intégration dans les réservoirs cellulaires dès la primo-infection. Ainsi, le traitement antirétroviral doit être poursuivi à vie : il impose une observance rigoureuse et prolongée. Le vieillissement de la population des patients infectés par le VIH et l'exposition au long cours aux antirétroviraux constituent de nouveaux défis pour les cliniciens : une meilleure prise en charge des facteurs de risques et des comorbidités, et le maniement de stratégies thérapeutiques allégées, incluant dans un futur proche de nouvelles molécules à durée d'action prolongée. Dans les pays du Sud, l'accès aux antirétroviraux et à la réalisation de la charge virale est un enjeu majeur pour infléchir durablement l'épidémie. Enfin, malgré l'absence actuelle de stratégie efficace d'éradication du VIH, un contrôle de l'épidémie est possible grâce aux moyens préventifs disponibles, incluant la prophylaxie préexposition (PrEP). Le dépistage et le traitement de tous les individus infectés par le VIH sont une priorité de santé publique, partout dans le monde, et doit être une préoccupation pour tous les praticiens.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : VIH, Sida, Traitement antirétroviral, Infection virale chronique, Primo-infection, Immunodépression, Transmission, Comorbidités


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Diagnostic virologique
  • H. Agut, D. Boutolleau, S. Burrel
| Article suivant Article suivant
  • Virus de l'immunodéficience humaine
  • C. Charpentier, F. Damond, F. Brun-Vézinet, D. Descamps

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.