Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Monitorage de la curarisation - 25/04/18

[36-390-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0289(18)83263-7 
G. Guerrier, C. Baillard
 Service d'anesthésie-réanimation chirurgicale, Groupe hospitalo-universitaire Paris-Centre, Hôpital Cochin, Université Paris-Descartes, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La curarisation peropératoire doit être adaptée aux impératifs de la myorelaxation dictés par les procédures anesthésique et chirurgicale. Le monitorage neuromusculaire doit être compris comme une aide à la prescription ; il doit accompagner le praticien tout au long de la procédure anesthésique et chirurgicale comme le recommandent nos référentiels professionnels les plus récents. La différence de sensibilité des muscles aux curares est une notion fondamentale justifiant une approche raisonnée du monitorage neuromusculaire sans laquelle le praticien en anesthésie ne peut atteindre ses objectifs. L'accéléromyographie et la cinémyographie sont les techniques couramment utilisées en pratique clinique. Deux sites sont privilégiés : le nerf ulnaire au niveau du poignet pour évaluer l'adducteur du pouce et la branche temporale du nerf facial pour le muscle sourcilier. Le train-de-quatre appliqué à l'adducteur du pouce est le plus fréquemment utilisé mais il est désormais nécessaire de s'approprier le compte post-tétanique afin de répondre à certains impératifs chirurgicaux et aux règles de prescription de l'agent de réversion des curares stéroïdes, le sugammadex. Les agents de réversion doivent être largement utilisés et guidés par le monitorage. Leur utilisation ne dispense pas de vérifier la récupération complète du bloc neuromusculaire. Le sugammadex associé au monitorage neuromusculaire pourrait permettre de résoudre le problème de la curarisation résiduelle postopératoire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Monitorage de la curarisation, Accéléromyographie, Cinémyographie, Train-de-quatre, Compte post-tétanique, Curarisation résiduelle


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Surveillance de la profondeur de l'anesthésie générale
  • V. Billard, F. Servin, S. Molliex
| Article suivant Article suivant
  • Méthodes d'évaluation et scores des différents stades de réveil
  • M. Beaussier, M. Raucoules-Aimé

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.