Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pyoderma gangrenosum récidivant du post-partum et cardiomyopathie fatale - 07/05/18

Recurrent postpartum pyoderma gangrenosum and fatal cardiomyopathy

Doi : 10.1016/j.annder.2017.11.006 
I. Naciri a, , M. Meziane a, L. Benzekri a, M. Ghaouti b, K. Senouci a, B. Hassam a
a Service de dermatologie et vénérologie, faculté de médecine et de pharmacie, université Mohammed V, centre hospitalier universitaire Ibn Sina, BP 6527, 10100 Rabat, Maroc 
b Centre d’anatomie pathologique des Nations Unies, rue Ibn Hanbal, 10080 Rabat, Maroc 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Nous rapportons l’observation d’un pyoderma gangrenosum (PG) récidivant du post-partum, associé à une cardiomyopathie du post-partum (CMPP).

Observation

Une femme de 23 ans signalait avoir eu un abcès du sein gauche lors de sa quatrième grossesse. Cette lésion avait évolué, après drainage chirurgical, vers une ulcération inflammatoire traitée par des soins locaux atraumatiques. Lors de sa cinquième grossesse, la patiente développait une ulcération large et douloureuse en regard d’une cicatrice de césarienne, malgré l’introduction d’une antibiothérapie à large spectre. Les prélèvements bactériologiques étaient négatifs. L’examen histologique était en faveur d’un PG. Une semaine après l’introduction d’une corticothérapie générale, elle présentait brutalement des signes d’insuffisance cardiaque. L’échocardiographie trans-thoracique permettait de retenir le diagnostic de CMPP, dont l’évolution était fatale.

Discussion

Cette observation soulève la question de la relation entre PG et grossesse, et décrit l’association d’un PG et d’une CMPP. La survenue du PG lors de la grossesse est rare ; elle pourrait être induite par l’élévation des taux de G-CSF constatée chez les femmes enceintes. L’association à une CMPP chez notre patiente pourrait être expliquée par le développement d’un climat anti-angiogénique en fin de grossesse, auquel s’ajouterait une agression myocardique inflammatoire neutrophilique en lien avec le PG.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

We report a case of recurrent post-partum pyoderma gangrenosum (PG) complicated by post-partum cardiomyopathy (PPCM).

Patients and methods

A 23-year-old woman presented with a previous medical history of aseptic abscess of the left breast in her fourth pregnancy, which developed after surgical drainage of an inflammatory ulceration treated by atraumatic topical care. During her fifth pregnancy, the patient presented a large and painful ulceration in relation to the scar of the Caesarean section, despite the introduction of broad-spectrum antibiotic therapy. Bacteriological samples were negative. Histological examination militated in favor of PG. One week after initiation of corticosteroid therapy, the patient suddenly showed signs of heart failure. Based on trans-thoracic echocardiography PPCM was diagnosed, and the outcome was fatal.

Discussion

This observation raises the question of the relationship between PG and pregnancy and describes the association of PG and PPCM. PG occurs rarely during pregnancy and it may be induced by the rise in G-CSF levels found in pregnant women. The association with PPCM seen in our patient could have been due to the development of an anti-angiogenic climate at the end of pregnancy, together with inflammatory myocardial aggression linked to the PG.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Pyoderma gangrenosum, Pathergie, Grossesse, Cardiomyopathie du post-partum

Keywords : Pyoderma gangrenosum, Pathergy, Pregnancy, Post-partum cardiomyopathy


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 145 - N° 4

P. 261-265 - avril 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pseudo-anévrisme de l’artère temporale superficielle : deux cas
  • D. Lebas, P. Modiano, T. Wiart
| Article suivant Article suivant
  • Angiosarcome sur lymphœdème primaire du membre inférieur : une complication rare
  • M.-M. Farhat, A. Le Guern, C. Peugniez, F. Dabouz, J.-F. Quinchon, P. Modiano

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.