Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Eau tonique ou traitement par quinine, what did you expect? - 12/05/18

Water tonic or malaria treatment, what did you expect?

Doi : 10.1016/j.toxac.2018.04.115 
Ysé Sauvageon, Patrick Mura, Nathalie Dupuis, Jeremy Lelong, Bertrand Brunet
 Service de toxicologie et pharmacocinétique, centre hospitalier universitaire, 2, rue de la Milétrie, 86000 Poitiers, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le samedi 12 mai 2018
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Nous rapportons le cas d’une patiente hospitalisée pour une intoxication pluri-médicamenteuse. Le tableau clinique, les résultats des screening évoquaient une intoxication par quinine et bétabloquants. Les résultats des analyses quantitatives ont permis d’infirmer l’hypothèse d’une intoxication par quinine. Nous avons émis l’hypothèse que la quinine provenait de la consommation d’eau tonique ou d’Héxaquine®. Une étude sur 2 volontaires sains a été mise en place. Elle visait à déterminer les concentrations plasmatiques en quinine chez 2 volontaires sains après consommation de 25 cL d’eaux toniques, d’un comprimé d’Héxaquine® ou d’une gélule d’un produit parapharmaceutique (Keratin caps®). Des screening plasmatiques et urinaires ont été réalisés avant ingestion et à T2h, T6h, T10h, T60h, T80h après ingestion. Les screening plasmatiques et urinaires ont montré la présence de la quinine et de la cinchonine à partir de T2h après ingestion des divers produits contenant de la quinine. Des quantifications en quinine ont été réalisées sur le plasma chez les 2 volontaires. Les concentrations au pic d’absorption variaient entre 1620ng/mL après ingestion d’un comprimé d’Héxaquine®, 284ng/mL après ingestion d’eau tonique et 25,6ng/mL après ingestion du produit parapharmaceutique. Nous avons comparé les résultats obtenus avec ceux obtenus dans le cas clinique et avec ceux d’un patient traité par quinine à doses thérapeutiques. La concentration plasmatique en quinine du patient traité était de 6270ng/mL. L’interprétation des screening réalisés en spectrométrie de masse haute résolution doit se faire avec vigilance, certaines interférences alimentaires pouvant entraîner des confusions.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

We report the case of a patient hospitalized for drug intoxication. Clinical cardiac decompensation and plasmatic screening results suggested quinine and beta-blocker ingestion. Quantitative results made it possible to reverse this hypothesis and were in favor of beta-blocker intoxication. We hypothesized that quinine came from the consumption of tonic water or Hexaquine®. A study on 2 healthy volunteers was carried out after consumption of tonic water, Hexaquine® and a parapharmaceutical product (Keratin caps®). Screening were realised at different sampling times (T0h before ingestion, T2h, T6h, T10h, T60h, T80h after ingestion) in plasma and urine. All screening found quinine and cinchonine after consumption of tonic water, Hexaquine® or a parapharmaceutical product (Keratin caps®). Quinine quantifications were realized in volunteers’ plasmatics samples. Cmax were between 1620ng/mL after Hexaquine® consumption, 284ng/mL after water tonic consumption, 25.6ng/mL after parapharmaceutical product consumption. We compared these results with quinine plasmatic concentration of a patient treated with a Quinimax®’ perfusion. Quinine plasmatic concentration was 6270ng/mL in the patient treated with Quinimax® perfusion. Food can interfere with results of screening made by ultrasensitive methods therefore interpretation must be done with vigilance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Eau tonique, Intoxication, Quinine, Screening

Keywords : Intoxication, Quinine, Screening, Tonic water


Plan


© 2018  Société Française de Toxicologie Analytique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.