Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Fréquence des sensibilisations de contact aux pansements modernes utilisés sur les ulcères de jambe - 14/05/18

Frequency of contact sensitization to modern dressings used to treat chronic leg ulcer

Doi : 10.1016/j.annder.2018.01.048 
E. Garval , J. Plee, C. Lesage, A. Grange-Prunier, P. Bernard, G. Perceau
 Service de dermatologie, CHU, avenue du Général-Koenig, 51100 Reims, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’eczéma de contact allergique péri-ulcéreux est une complication fréquente des ulcères de jambe (UDJ), retardant leur cicatrisation. Le but de l’étude était de décrire la fréquence de sensibilisation aux pansements utilisés chez ces malades et d’évaluer s’il existait une relation entre le nombre de sensibilisations et l’étiologie de l’ulcère, sa durée d’évolution, l’âge ou le sexe des malades.

Malades et méthodes

Cette étude rétrospective menée au CHU de Reims de 2010 à 2014 incluait tous les malades porteurs d’un UDJ d’étiologie vasculaire compliqué de dermite eczématiforme péri-ulcéreuse et ayant eu des tests allergologiques parmi une des trois batteries suivantes : standard européenne, UDJ, corticoïdes.

Résultats

Parmi les 73 malades inclus, 43 % étaient polysensibilisés. Trente-trois (45 %) étaient sensibilisés aux pansements (38 % aux hydrocolloïdes, 18 % aux hydrogels, 7 % aux hydrocellulaires, 7 % aux hydrofibres, 5 % aux interfaces, 3 % aux alginates). L’âge médian et le sexe des malades ne différaient selon qu’ils étaient polysensibilisés ou non (p=0,84 et p=0,25, respectivement). Les malades étaient plus souvent polysensibilisés lorsque l’ulcère évoluait depuis plus de 5 ans (p=0,032).

Conclusion

Près d’un malade sur deux présentant une dermite eczématiforme autour d’un UDJ est sensibilisé aux pansements, notamment hydrocolloïdes et hydrogels. Le risque de sensibilisation est d’autant plus important que la durée de la maladie ulcéreuse est plus longue.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Allergic contact dermatitis around chronic leg ulcers (CLU) is a common complication in patients presenting CLU and prolongs healing times. The aim of this study was to describe the rate of sensitization to modern dressings (MD) used in these patients and to assess whether there is a relation between the number of sensitizations and ulcer type, the time from onset of the ulcer, and patient age and gender.

Patients and methods

We conducted a retrospective study at Reims University Hospital between 2010 and 2014 that included all patients with CLU of vascular etiology surrounded by eczematous lesions, and who had one of the patch-tests in the following 3 series: European baseline±leg ulcers±corticosteroids.

Results

Among the 73 patients included, 43 % were polysensitized. Thirty-three patients (45 %) were sensitized to MD (38 % to hydrocolloids, 18 % to hydrogels, 7 % to hydrocellular dressings, 7 % to hydrofiber dressings, 5 % to contact layers and 3 % to alginates).

Median age and sex did not differ between “polysensitized” patients and “non-polysensitized” patients (P=0.84 and P=0.25, respectively). Polysensitization was more frequent among patients presenting ulcers for more than 5 years (P=0.032).

Conclusion

Practically half of all patients presenting CLU with surrounding contact dermatitis had sensitization to modern dressings (mostly hydrocolloids and hydrogels). The rate of sensitization increased with the length of presence of CLU.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Eczéma de contact, Pansements modernes, Sensibilisation, Ulcère de jambe

Keywords : Contact dermatitis, Leg ulcer, Modern dressing, Sensitization


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 145 - N° 5

P. 339-346 - mai 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Errance médicale des patients atteints d’hidradénite suppurée : un problème majeur et persistant. Étude « R-ENS Verneuil »
  • J. Loget, C. Saint-Martin, P. Guillem, L. Kanagaratnam, P.-A. Becherel, A. Nassif, A.-C. Fougerousse, M. Siham, C. Girard, H. Barthelemy, G. Chaby, G. Gabison, J.-L. Perrot, V. Pallure, N. Beneton, T. Boye, C. Jacobzone, E. Begon, P. Bernard, Z. Reguiai, sous l’égide de « ResoVerneil »
| Article suivant Article suivant
  • Phénomènes de Köbner, Renbök, Wolf et Cie… est-il temps de simplifier ?
  • N. Kluger

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.