Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Dermatite lichénoïde annulaire du sujet jeune : un cas et revue de la littérature - 14/05/18

Annular lichenoid dermatitis of youth: A case report and literature review

Doi : 10.1016/j.annder.2018.02.009 
D. Debois a, , J.-L. Dargent b, P. Ngendahayo b, P.-P. Roquet-Gravy a
a Département de dermatologie, grand hôpital de Charleroi (GHDC), grand rue 3, 6000 Charleroi, Belgique 
b Institut de pathologie et de génétique (IPG), 25, avenue George-Lemaître, 6041 Gosselies, Belgique 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Nous rapportons un cas de dermatite lichénoïde annulaire du sujet jeune (DLAJ). Il s’agit d’une dermatose lichénoïde rare affectant principalement la population pédiatrique et présentant des caractéristiques histocliniques stéréotypées. C’est à notre connaissance le premier cas publié dans la littérature francophone.

Observation

Une fille de 5 ans présentait une lésion abdominale isolée persistant depuis plus d’un an. Il s’agissait d’une lésion annulaire constituée d’une bordure érythémateuse légèrement surélevée et d’un centre hypopigmenté. L’utilisation de dermocorticoïdes et de pimécrolimus 1 % topique ne permettait qu’une amélioration clinique transitoire, la lésion récidivant systématiquement dès leur arrêt.

Discussion

Une soixantaine de cas de dermatite lichénoïde annulaire du sujet jeune ont été décrits dans la littérature anglophone. Le diagnostic différentiel principal est le mycosis fongoïde de l’enfant, dans sa variante hypopigmentée. La biopsie est nécessaire au diagnostic et montre des signes histologiques caractéristiques. Il s’agit d’une réaction inflammatoire de type lichénoïde constituée de lymphocytes polyclonaux CD4+ et CD8+, en l’absence de lymphocytes atypiques ou d’épidermotropisme. La réaction inflammatoire prédomine au sommet des crêtes épidermiques et est associée à une nécrose des kératinocytes. De manière caractéristique, les crêtes épidermiques prennent ainsi une forme particulière, quadrangulaire.

Conclusion

La DLAJ constitue une entité méconnue parmi les dermatoses lichénoïdes. La corrélation anatomoclinique est essentielle au diagnostic. L’étiologie n’est pas connue et l’évolution est chronique dans la majorité des cas.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Annular lichenoid dermatitis of youth (ALDY) is a rare form of dermatitis mainly affecting children and young people. All cases reported show a consistent clinical and histological picture. This is the first case described in the French literature.

Patients and methods

A 5-year-old girl presented an annular isolated patch of the lower abdomen with an erythematosquamous border and central hypopigmentation for one year. Topical corticosteroids and pimecrolimus proved effective but relapse occurred after treatment withdrawal.

Discussion

Over sixty cases of ALDY are described in the English-language medical literature. The main differential diagnosis is childhood mycosis fungoides, particularly the hypopigmented variant. Biopsy is necessary for diagnosis since it can reveal typical histological features. Histopathology in all cases shows lichenoid reaction with CD4+ and CD8+ polyclonal lymphocytes. It is limited to the tips of rete ridges and associated with apoptosis of keratinocytes resulting in quadrangular-shaped rete ridges. Our case does not demonstrate either epidermotropism or atypical lymphocytes.

Conclusion

Annular lichenoid dermatitis of youth (ALDY) is a poorly known distinctive entity within the lichenoid dermatitis family. Clinical-histological correlation is essential to diagnosis. The etiology is still unknown and the course is mostly chronic.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dermatite lichénoïde annulaire du sujet jeune, Dermatose lichénoïde, Dermite d’interface, Mycosis fongoïde

Keywords : Annular lichenoid dermatitis of youth, Lichenoid dermatitis, Interface dermatitis, Mycosis fungoides


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 145 - N° 5

P. 365-375 - mai 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Brûlure du cuir chevelu induite par les décolorations capillaires
  • P. Bouschon, A.-C. Bursztejn, J. Waton, F. Brault, J.-L. Schmutz
| Article suivant Article suivant
  • Hydratation cutanée et produits hydratants
  • H. Duplan, T. Nocera

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.