Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le syndrome d’entérocolite induite par les protéines alimentaires : SEIPA - 15/05/18

Food protein-induced enterocolitis syndrome: FPIES

Doi : 10.1016/j.jpp.2018.02.005 
J. Lemale
 Service de nutrition et gastroentérologie pédiatriques, hôpital Trousseau, groupe hospitalier Est parisien, AP–HP, 26, avenue du Dr-A.-Netter, 75571 Paris cedex 12, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le syndrome d’entérocolite induite par les protéines alimentaires (SEIPA) est une allergie alimentaire non IgE médiée, à médiation cellulaire dont le mode de présentation peut être sévère. Il se révèle le plus souvent dans la première année de vie mais peut aussi survenir chez l’enfant plus grand, voire chez l’adulte. Deux formes sont décrites. La forme aiguë dont les manifestations apparaissent 1 à 4 heures après la prise de l’aliment avec des vomissements incoercibles entraînant une déshydratation pouvant aller jusqu’à un choc hypovolémique. La forme chronique, observée essentiellement chez le petit nourrisson se manifeste par des symptômes non spécifiques à type de diarrhée parfois sanglante, de vomissements et d’une mauvaise croissance staturo-pondérale. Les aliments en cause varient selon les pays, les plus fréquents sont le lait de vache, le soja, le riz, l’avoine. Chez les enfants plus grands, des SEIPA à d’autres aliments, comme la volaille, le poisson, la pomme de terre ou encore la banane ont été décrits. Il n’existe aucun test allergologique cutané ou sanguin permettant d’affirmer le diagnostic. Celui est affirmé sur les signes cliniques qui s’améliorent rapidement après le retrait de l’aliment en cause. Dans la plupart des cas, l’évolution est favorable avec l’acquisition de la tolérance vers 3–5 ans. Un test de provocation oral est généralement proposé 12–18 mois après la dernière réaction selon un protocole spécifique, le développement d’une allergie IgE médiée associée doit être éliminé au préalable. Des formes persistantes à l’âge adulte ont été décrites.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Food protein-induced enterocolitis syndrome (FPIES) is a non-immunoglobulin E, cell mediated gastrointestinal food allergy. Clinical manifestations are potentially severe and often begin during the first year of life. Two forms are classically described. Acute FPIES is characterized by repetitive vomiting occurring 1–4hours after ingestion of the incriminated food associated with pallor and lethargy with a risk of hypovolemic shock. In the chronic form, especially in infants aged less than 3 months, frequent emesis, diarrhea with blood and lethargy are observed with failure to thrive. FPIES can be frequently induced by cow milk, soy, grains but by not common allergic food too like banana, meat or potatoes. Geographical variations are described; FPIES to fish are more common in Spain or Italy in older children. The diagnosis is difficult, based on typical clinical manifestations and after exclusion of other causes. There are no specific biomarkers to confirm the diagnosis, digestive symptoms resolve after avoidance of the offending foods. Natural history is favorable with a resolution before 5 years of age. To test the tolerance, an oral food challenge with a specific protocol is proposed 12–18 months after the last reaction. The switch to IgE food allergy, associated to a more prolonged phenotype, should be eliminated. Persistent FPIES into adulthood have been reported.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : SEIPA, Allergie alimentaire, Enfants, Nutrition

Keywords : FPIES, Food allergy, Children, Nutrition


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 31 - N° 2

P. 86-90 - mai 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mise au point : le purpura thrombopénique immunologique de l’enfant
  • H. Boutroux, T. Leblanc, M.-F. Courcoux, M. Pasquet, N. Aladjidi, G. Leverger
| Article suivant Article suivant
  • Prématurité : épidémiologie et facteurs étiologiques dans une maternité de Dakar (Sénégal)
  • A. Sow, M. Gueye, D. Boiro, A.A. Ndongo, A.M. Coundoul, S. Diouf, A. Sylla, O. Ndiaye

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.