Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Infections respiratoires aiguës virales des voies aériennes inférieures - 22/05/18

[4-064-A-12]  - Doi : 10.1016/S1637-5017(18)64972-5 
J. Brouard a, c, , A. Flammang a, L. Tran a, J. Dina b, c, A. Vabret b, c
a Service de pédiatrie médicale, CHU de Caen, avenue Côte-de-Nacre, 14033 Caen, France 
b Laboratoire de virologie, CHU de Caen, avenue Clémenceau, 14033 Caen, France 
c EA 2656 GRAM2 : « Groupe de recherche sur l'adaptation microbienne », Normandie université, UNICAEN, UNIROUEN, 14000 Caen, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les infections respiratoires aiguës virales des voies aériennes inférieures représentent chez l'enfant de moins de 5 ans une part très importante de la morbidité observée en pratique communautaire et hospitalière. Les classifications conventionnelles définissent des entités cliniques telles que bronchite, bronchiolite, pneumopathie ; cependant l'évaluation de la gravité du processus reste celle qui oriente le mieux l'action et la rapidité de la prise en charge. La causalité de l'agent microbien isolé, virus ou bactérie, est parfois difficile à affirmer. Le développement des techniques détectant les antigènes microbiens ou la recherche de matériel génétique par la biologie moléculaire a permis d'améliorer cette identification. L'inclusion dans les programmes d'immunisation des vaccins conjugués, contre les pneumocoques et contre l'Haemophilus influenzae type b, a modifié l'épidémiologie microbienne en diminuant la prévalence de ces bactéries dans les atteintes infectieuses respiratoires, la prédominance virale est devenue la règle. Bien que l'origine virale soit la plus fréquente, la stratégie actuelle pour diminuer la morbidité, voire la mortalité, des pneumopathies reste fondée sur une antibiothérapie initiale probabiliste incluant le pneumocoque. Une proportion importante de séquelles respiratoires de l'adulte peut être attribuée aux agressions pulmonaires survenues durant l'enfance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Infections respiratoires, Pneumonie, Bronchiolite, Bronchite, Bactérie, Virus, Enfant


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Bronchopneumopathies aiguës de l'enfant
  • J. Brouard, A. Vabret, D. Nimal-Cuvillon, N. Bach, A. Bessière, A. Arion, F. Freymuth
| Article suivant Article suivant
  • Dyskinésie ciliaire primitive des bronches de l'enfant
  • Bruno Mahut, Valentine Marchac, Pierre Scheinmann, Jacques de Blic, Estelle Escudier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.