Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Access to artemisinin-based combination therapies and other anti-malarial drugs in Kinshasa - 23/05/18

Disponibilité des traitements à base d’artémisinine et autres anti-paludiques à Kinshasa

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.02.003 
P. Nkoli Mandoko a, V. Sinou b, , D. Moke Mbongi c, D. Ngoyi Mumba a, G. Kahunu Mesia d, J. Losimba Likwela e, f, S. Bi Shamamba Karhemere a, L. Muepu Tshilolo c, J.-J. Tamfum Muyembe a, D. Parzy g
a Institut national de recherche biomédicale (INRB), Kinshasa, The Democratic Republic of the Congo 
b UMR-MD3, Aix-Marseille université, faculté de pharmacie, 13005 Marseille, France 
c Centre de formation et d’appui sanitaire (CEFA)/centre hospitalier Monkole, Mont-Ngafula, Kinshasa, The Democratic Republic of the Congo 
d Unité de pharmacologie clinique et pharmacovigilance, facultés de médecine et de pharmacie, université de Kinshasa, Kinshasa, The Democratic Republic of the Congo 
e Département de santé publique, faculté de médecine et de pharmacie, université de Kisangani, Kisangani, The Democratic Republic of the Congo 
f Programme national de lutte contre le paludisme, Kinshasa, The Democratic Republic of the Congo 
g Département de biologie, K-Plan, Grand Luminy Technopôle, 13288 Marseille cedex, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Highlights

Although private sector pharmacies are the primary distribution source for anti-malarial drugs in the DRC, they do not guarantee the use of nationally recommended anti-malarial drugs nor do they give priority to quality-assured anti-malarial drugs. The low cost of non-artemisinin-based treatments and the dispense/sale of drugs by non-qualified staff members contribute to the availability and continuous distribution of these treatments in the private sector.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

Artemisinin-based combination therapies have been available since 2005 in the Democratic Republic of the Congo to treat malaria and to overcome the challenge of anti-malarial drug resistance as well as to improve access to effective treatments. The private sector is the primary distribution source for anti-malarial drugs and thus, has a key position among the supply chain actors for a rational and proper use of anti-malarial drugs. We aimed to assess access to nationally recommended anti-malarial drugs in private sector pharmacies of the capital-city of Kinshasa.

Method

We performed a cross-sectional survey of 404 pharmacies.

Results

Anti-malarial drugs were stocked in all surveyed pharmacies. Non-artemisinin-based anti-malarial therapies such as quinine or sulfadoxine-pyrimethamine, were the most frequently stocked drugs (93.8% of pharmacies). Artemisinin-based combination therapies were stocked in 88% of pharmacies. Artemether-lumefantrine combinations were the most frequently dispensed drugs (93% of pharmacies), but less than 3% were quality-assured products. Other non-officially recommended artemisinin-based therapies including oral monotherapies were widely available.

Conclusion

Artemisinin-based combination therapies were widely available in the private pharmacies of Kinshasa. However, the private sector does not guarantee the use of nationally recommended anti-malarial drugs nor does it give priority to quality-assured anti-malarial drugs. These practices contribute to the risk of emergence and spread of resistance to anti-malarial drugs and to increasing treatment costs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

Dès 2005, la République démocratique du Congo a adopté les associations thérapeutiques à base d’artémisinine pour le traitement du paludisme pour surmonter la résistance parasitaire aux anti-paludiques et améliorer l’accès aux traitements efficaces. Le secteur privé constitue la principale source de distribution des anti-paludiques. Il est un maillon essentiel dans la chaîne d’intervenants pour un usage rationnel des traitements. L’objectif était d’évaluer la disponibilité des traitements recommandés par la politique nationale en matière de paludisme dans les pharmacies du secteur privé de la capitale (Kinshasa).

Méthode

Une enquête transversale a été réalisée auprès de 404 pharmacies.

Résultats

Toutes les pharmacies visitées avaient des antipaludiques en stock. Les traitements sans artémisinine, comme la quinine ou la sulfadoxine-pyriméthamine, étaient les plus couramment disponibles (93,8 % des pharmacies). Près de 88 % des pharmacies avaient des associations thérapeutiques à base d’artémisinine en stock. Les associations à base d’artéméther-luméfantrine étaient les plus distribuées (93,0 % des pharmacies), mais moins de 3 % d’entre elles étaient de qualité garantie. D’autres traitements à base d’artémisinine non recommandés par la politique nationale dont les monothérapies orales étaient largement disponibles.

Conclusion

Il existe une bonne disponibilité des associations thérapeutiques à base d’artémisinine dans les pharmacies du secteur privé à Kinshasa. Cependant, ce secteur ne garantit pas la dispense d’antipaludiques conformes à la politique nationale ni ne priorise des produits de qualité garantie. Cette pratique officinale favorise le risque d’émergence et de propagation de la résistance aux antipaludiques et l’augmentation du coût des traitements.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Malaria, Pharmacy, Artemisinin, Resistance, Kinshasa

Mots clés : Paludisme, Pharmacies, Artémisinine, Résistance, Kinshasa


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4

P. 269-277 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Investigation of an outbreak of monkeypox in an area occupied by armed groups, Central African Republic
  • E. Kalthan, J. Tenguere, S.G. Ndjapou, T.A. Koyazengbe, J. Mbomba, R.M. Marada, P. Rombebe, P. Yangueme, M. Babamingui, A. Sambella, E.R. Nakoune
| Article suivant Article suivant
  • From phaeohyphomycosis to disseminated chromoblastomycosis: A retrospective study of infections caused by dematiaceous fungi
  • E. Thomas, A. Bertolotti, A. Barreau, J. Klisnick, P. Tournebize, G. Borgherini, N. Zemali, J. Jaubert, G. Jouvion, S. Bretagne, S. Picot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.