Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cerebrospinal fluid monocytes in bacterial meningitis, viral meningitis, and neuroborreliosis - 23/05/18

Monocytes dans le LCS au cours des méningites bactériennes, virales et neuroborrélioses

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.03.002 
M. Martinot a, , V. Greigert a, L. Souply b, B. Rosolen a, D. De Briel b, M. Mohseni Zadeh a, J.-D. Kaiser c
a Service de médecine interne et rhumatologie, unité d’infectiologie, hôpitaux civils de Colmar, 39, avenue de la Liberté, 68024 Colmar, France 
b Service de microbiologie, hôpitaux civils de Colmar, 39, avenue de la Liberté, 68024 Colmar, France 
c Service de pharmacie, unité de recherche clinique, hôpitaux civils de Colmar, 39, avenue de la Liberté, 68024 Colmar, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Highlights

CSF leukocyte count and formula are commonly used to differentiate bacterial meningitis, viral meningitis, and neuroborreliosis.
CSF lymphocytes and PMNs are easy to interpret, but CSF monocytes may be confusing for physicians.
We collected the results of 200 patients presenting with clearly defined meningitis and demonstrated that the proportions of monocytes in CSF — although highest in viral meningitis —are not useful to discriminate between the three types of meningitis due to value overlap.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

Cerebrospinal fluid (CSF) leukocytes analysis is commonly used to diagnose meningitis and to differentiate bacterial from viral meningitis. Interpreting CSF monocytes can be difficult for physicians, especially in France where lymphocytes and monocytes results are sometimes pooled.

Patients and methods

We assessed SF monocytes in patients presenting with microbiologically confirmed meningitis (CSF leukocyte count>10/mm3 for adults or >30/mm3 for children<2 months), i.e. bacterial meningitis (BM), viral meningitis (VM), and neuroborreliosis (NB).

Results

Two-hundred patients (82 BM, 86 VM, and 32 NB) were included. The proportions of monocytes were higher in VM (median 8%; range 0–57%) than in BM (median 5%; range 0–60%, P=0.03) or NB (median 5%; range 0–53%, P=0.46), with a high value overlap between conditions.

Conclusion

CSF monocytes should not be used to discriminate BM from VM and NB because of value overlaps.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

La présence de monocytes dans le LCS est source d’interrogation.

Patients et méthodes

Étude des monocytes chez des patients hospitalisés pour méningite (leucorachie>10/mm3 ou >30/mm3 pour les enfants<2 mois) bactérienne (MB), virale (MV) ou neuroborréliose (NB).

Résultats

Deux cents patients (82 BM, 86 VM et 32 NB) ont été inclus. Les monocytes étaient plus élevés dans les MV (médiane 8 % ; extrêmes 0–57 %) que dans les MB (médiane 5 %; extrêmes 0–60 %, p=0,03) ou les NB (médiane 5 % ; extrêmes 0–53 %, p=0,46), avec un chevauchement important des valeurs entre les trois groupes.

Conclusion

La quantité de monocytes dans le LCS ne devrait pas être utilisée pour discriminer MB, MV et NB du fait d’un chevauchement important des valeurs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : CSF leukocytes, CSF monocytes, Meningitis

Mots clés : Leucocytorachie, Méningite, Monocytes


Plan


 This work has not been published before and is not under consideration for publication elsewhere.


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4

P. 286-290 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • From phaeohyphomycosis to disseminated chromoblastomycosis: A retrospective study of infections caused by dematiaceous fungi
  • E. Thomas, A. Bertolotti, A. Barreau, J. Klisnick, P. Tournebize, G. Borgherini, N. Zemali, J. Jaubert, G. Jouvion, S. Bretagne, S. Picot
| Article suivant Article suivant
  • Teicoplanin-induced DRESS syndrome: The importance of skin tests
  • H. Ben Romdhane, Z. Chadli, N. Ben Fredj, A. Chaabane, N.A. Boughattas, K. Aouam

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.