Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Profil de résistance des bacilles gram négatif uropathogènes au service des maladies infectieuses - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.254 
H. Badi, L. Marih, M. Sodqi, A. Oulad Lahsen, R. Bensghir, A. Chakib, K. Marhoum El Filali
 Service des maladies infectieuses, CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc 

Résumé

Introduction

La diffusion des bacilles à gram négatif (BGN) multirésistants est une menace grandissante en particulier au cours des infections urinaires. L’objectif de cette étude était d’évaluer le profil de résistance des BGN uropathogènes isolés chez les patients hospitalisés dans un service des maladies infectieuses (SMI)

Matériels et méthodes

Ont été inclus dans cette étude rétrospective tous les patients ayant eu un ECBU positif à BGN en cours d’hospitalisation dans le SMI entre janvier 2015 et décembre 2017. Les doublons ont été éliminés. Le recueil des données a été fait à partir des dossiers médicaux.

Résultats

Un total de 233 dossiers ont été retenus. L’âge moyen était de 51,2 ans, avec un sex-ratio H/F de 0,56. Le BGN était d’origine communautaire (89 %) ou acquis en milieu de soins (11 %). Les germes étaient Escherichia coli (54,5 %), Klebsiella pneumoniae (24,4 %), Entercoccus faecalis (10 %), Entérobacter cloacae (3,8 %), Acinetobacter baumanii (3,4 %), Proteus mirabilis (2,1 %) et le Pseudomonas aeruginosa (1,8 %). Quarante-cinq pour cent des BGN étaient multirésistants, 34 % produisaient une β-lactamase à spectre élargi et 7 % une carbapénémases. La résistance à l’amoxicilline a été détectée dans 82 %, à l’amoxicilline/acide clavulanique dans 47 %, à la ciprofloxacine dans 42 %, aux C3G dans 30 %, à la gentamicine dans 26 % et à l’imipénème dans 8 % des cas.

Conclusion

L’émergence des souches des BGN multirésistantes est de plus en plus importante dans notre structure. Nos résultats confirment que les fluoroquinolones et l’association amoxicilline/acide clavulanique ne peuvent plus être des antibiotiques de premier choix dans les infections urinaires. Ces données locales sont essentielles pour adapter les référentiels locaux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S102 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation du suivi des recommandations de prise en charge des infections urinaires en médecine de ville en France
  • L. Iordache, A. Strazzulla, B. Lekens, J. Bergmann, S. Diamantis
| Article suivant Article suivant
  • Analyse des déterminants de la prise en charge des infections urinaires en soins primaires : axes d’amélioration pour renforcer l’adhésion aux recommandations
  • M. Cabon, A. Jeannerat, M. Gominet, D. Andriamanantena, C. Ficko

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.