Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Paludisme grave pris en charge sur le terrain et paludisme grave d’importation : une étude cas-témoins rétrospective multicentrique - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.267 
P.L. Conan 1, C. Ficko 2, F. Charton 1, T. Martinez 1, C. Dubost 2, M. Boutonnet 1, P. Pasquier 1, S. De rudnicki 1, N. Libert 1
1 Hôpital d’Instruction des Armées-Percy, Saint-Mandé, France 
2 Hôpital d’Instruction des Armées-Bégin, Saint-Mandé, France 

Résumé

Introduction

La prise en charge de l’accès palustre grave (APG) sur une zone de guerre reste d’actualité pour les médecins militaires. Son efficacité n’a jamais été évaluée.

Matériels et méthodes

Étude rétrospective cas-témoins multicentrique comparant les caractéristiques, les délais de diagnostic, les modalités de traitement et les pronostics des APG pris en charge sur un théâtre d’opération de 1999 à 2016 et les APG traités pendant la même période dans 3 hôpitaux métropolitains.

Résultats

Soixante-dix patients ont été inclus (50 hommes, âge médian 42,5 ans [IQR 32–53]) pour APG à Plasmodium falciparum acquis en Afrique sub-saharienne, 15 cas survenus sur les théâtres d’opérations extérieures, et 55 témoins, ayant présenté un APG d’importation, diagnostiqués en métropole. Les 15 cas ont été diagnostiqués, évalués par un réanimateur dans l’heure et reçu un anti-paludéen IV (quinine ou artésunate) sur le terrain. Le délai médian entre le diagnostic et l’administration du traitement était de 4heures [IQR 3–5]. Le transfert vers une réanimation métropolitaine était réalisé en moins de 24heures. Cinq étaient intubés avant l’évacuation. Par rapport aux témoins, les militaires étaient plus jeunes (32,4 dans le groupe militaire versus 46,1 ans dans le groupe civil, p<0,0001) et consultaient plus vite (1,5 s vs 3,2jours, p=0,04). Le palusdisme était dignostiqué plus rapidement dans le groupe militaire, notamment grâce aux tests diagnostiques rapides (1,9 vs. 4,6jours, p=0,01). Il n’y avait pas de différence concernant les critères de gravité OMS entre les deux groupes à l’admission en réanimation. Les évolutions étaient similaires en termes de durée de séjour en réanimation (4jours dans les 2 groupes) et en hospitalisation (7 et 8jours, p>0,05) d’introduction d’amines vasopressives (5 vs 15, p>0,05), d’épuration extra-rénale (5 vs 13, p>0,05) et d’intubation orotrachéale (6 vs 15, p>0,05). Les pronostics étaient similaires dans les 2 groupes : il y avait 4 décès (5,7 %) dans notre série (1 vs 3, p>0,05)

Conclusion

Malgré des contraintes d’isolement et d’élongation majeurs, la prise en charge des APG en zone de guerre est efficiente sans perte de chance pour les militaires. Des efforts doivent être portés sur l’observance de la prophylaxie anti-palustre qui aurait pu permettre d’éviter la survenue de la plupart de ces cas graves.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S106 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le paludisme d’importation : étude de 554 cas
  • H. Badi, A. Chakib, L. Marih, A. Oulad Lahsen, M. Sodqi, K. Marhoum el Filali
| Article suivant Article suivant
  • Épidémiologie de la lèpre dans un territoire d’outre-mer et particularité d’une de ses communes
  • V. Baron, E. Klement-frutos, C. Forfait, A. Pfannstiel, J. Colot, E. Descloux, A. Merlet, C. Cazorla, J. Grangeon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.