Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Manifestations cliniques de l’angiostrongylose humaine en Martinique (2000–2017) - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.271 
D. Nguyen 1, C. Dard 2, J. Pasquier 1, E. Tessier 1, B. Rozé 1, K. De meuron 1, C. Miossec 1, A. Cabié 1, N. Desbois 1
1 CHU Martinique, Fort de France, Martinique 
2 CHU Grenoble-Alpes, Grenoble, France 

Résumé

Introduction

L’angiostrongylose humaine est une zoonose transmise par un nématode du genre Angiostrongylus. Les 2 principales espèces pathogènes identifiées chez l’Homme sont Angiostrongylus cantonensis (A. cantonensis) et Angiostrongylus costaricensis (A. costaricensis) responsables respectivement d‘angiostrongylose nerveuse (méningo-encéphalite à éosinophiles) et d’angiostrongylose intestinale (pseudo-appendicite aiguë avec hyperéosinophilie). Cette pathologie est endémique sur le continent asiatique et en océan pacifique mais reste peu décrite dans la Caraïbe. La présence conjointe de ces 2 espèces d’Angiostrongylus dans un même écosystème est exceptionnelle et n’a jamais été rapportée, à notre connaissance, dans les petites Antilles. L’objectif de cette étude était donc de décrire les données épidémiologiques sur l’angiostrongylose humaine en Martinique.

Matériels et méthodes

Une étude observationnelle rétrospective monocentrique a été menée dans notre centre hospitalier entre le 01/01/2000 et le 31/12/2017. Tout patient ayant un diagnostic parasitologique (sérologie ou PCR) ou anatomo-pathologique confirmé d’angiostrongylose nerveuse ou intestinale était inclus.

Résultats

Douze cas de d’angiostrongylose humaine ont été identifiés dans notre étude, incluant 8 cas d’angiostrongylose nerveuse à A. cantonensis et 4 cas d’angiostrongylose intestinale à A. costaricensis. L’âge médian était de 14 ans (IQR : 1–27) avec un sex-ratio homme/femme de 2. Une fièvre (>38°C) était observée dans 92 % des cas (11/12). Tous les patients présentaient une hyperéosinophilie (>0,5G/L) avec une durée médiane de persistance de l’éosinophilie de 23,5jours (IQR : 14,5–34,5). Tous les patients avaient une confirmation diagnostique sérologique (sang ou LCR) ou anatomopathologique pour les cas d’A. costaricensis. Le mode de transmission probable était l’ingestion ou un contact étroit dans l’environnement avec Achatina fulica (hôte intermédiaire) dans 83 % des cas (10/12). Onze patients ont reçu un traitement par albendazole (10/12) ou ivermectine (1/12). L’évolution était favorable dans 11 cas sur 12. Un décès d’angiostrongylose neurologique a été observé.

Conclusion

Nous décrivons la plus grande série de cas d’angiostrongylose humaine dans la Caraïbe. L’angiostrongylose, pathologie négligée, doit cependant être évoquée devant toute hyperéosinophilie avec atteinte neurologique ou abdominale en Martinique. Une meilleure connaissance de son hôte intermédiaire, Achatina fulica, devrait permettre d’améliorer les stratégies de prévention primaire et secondaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S108 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Schistosomose avec atteinte respiratoire : à propos de 3 cas
  • J.B. Lainé, O. Grossi, R. Lecomte, B. Gaborit, N. Asseray, C. Biron, D. Boutoille, F. Raffi, M. Lefebvre
| Article suivant Article suivant
  • Connaissances, attitudes et pratiques sur la maladie à virus Ebola des étudiants en médecine
  • L. Fortes Déguénonvo, K. Diallo Mbaye, V. Cissé Diallo, D. Ka, N. Lakhe, A. Massaly, A. Dieye, A. Diouf, C. Ndour, M. Seydi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.