Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Épidémie de fièvre Q en lien avec la fréquentation d’une ferme ouverte au public, Indre, mars à juillet 2017 - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.276 
A. Etienne 1, G. Berthon 1, A. Dufour 2, B. Lamoureux 3, P. Fournier 4, E. Rousset 5, R. Parker 6, M. Chopin 7, M. Revest 8, A. Mailles 9
1 Santé publique France, Orléans, France 
2 DDPP, Châteauroux, France 
3 GDMA, Châteauroux, France 
4 CNR des Rickettsia, Coxiella et bartonella, Marseille, France 
5 ANSES laboratoire de Sophia-Antipolis, Sophia-Antipolis, France 
6 ARS Centre-Val-de-Loire, Châteauroux, France 
7 CHU de Lille, Lille, France 
8 CHU de Rennes, Rennes, France 
9 Santé publique France, Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

En juin 2017, deux cas de fièvre Q (FQ) ont été signalés à l’Agence régionale de Santé Centre-Val-de-Loire, dans une famille gérant une ferme ovine avec une activité d’accueil touristique. Selon ces exploitants, plusieurs touristes ayant fréquenté leur ferme avaient aussi présenté des symptômes évoquant une FQ. Une investigation a été menée afin d’identifier le nombre de personnes atteintes de FQ et confirmer la source d’exposition.

Matériels et méthodes

Les touristes ayant fréquenté la ferme entre le début de l’agnelage (mars 2017) et le début de l’investigation (juillet 2017) ont été contactés et informés de l’exposition à Coxiella burnetii lors de leur séjour. Ces personnes ainsi que la famille exploitant le site ont été interrogées via un questionnaire standardisé : leurs expositions, la survenue de symptômes après leur séjour, un éventuel diagnostic de FQ et les facteurs de risques de complication et d’infection chronique ont été recueillis. La confirmation du diagnostic de FQ a été recherchée pour les personnes ayant présenté des symptômes évocateurs et celles non malades mais présentant des facteurs de risque. Une enquête environnementale et vétérinaire a été menée en parallèle.

Résultats

Au total, 139 personnes sur les 198 contactées ont été interrogées : 15 étaient des cas confirmés de FQ (sérologie ou PCR positive) dont une femme enceinte, et 14 des cas suspects (symptomatologie évocatrice sans diagnostic biologique), soit un taux d’attaque compris entre 11 % (15/139) et 21 % (29/139). Vingt-trois des 27 (85 %) touristes qui étaient des cas suspects ou confirmés ont séjourné sur le site pendant la période de l’agnelage, entre le 17 avril et le 8 mai, soit un taux d’attaque de 35 % (23/66). Des prélèvements environnementaux ont montré une contamination faible mais persistante des parties communes d’un bâtiment, fréquentées par les cas. Le troupeau n’était plus excréteur au moment de l’investigation malgré une vague d’avortements survenus début 2017, possiblement suite à l’introduction d’animaux infectés.

Conclusion

Cette investigation a permis l’identification d’un cluster de cas de FQ lié à une exploitation agricole recevant du public ; la mise en place d’une prise en charge adaptée pour les personnes à risque de complications ; la confirmation de la source de cette épidémie, avec des prélèvements positifs chez l’homme, chez l’animal, et dans l’environnement ; et la mise en place de mesures de gestion. Cette situation illustre la nécessité d’une sensibilisation des éleveurs dans les exploitations recevant du public.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S109-S110 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Connaissance, attitude et pratique des chiroptérologues vis-à-vis de la rage en Amazonie française
  • B. Roman-laverdure, L. Viavant, P. Abboud, G. Walter, A. Mezani, G. Vesin, E. Mosnier, V. Rufray, F. Djossou, L. Epelboin
| Article suivant Article suivant
  • Risque zoonotique : prévalence et déterminants de l’infection par Coxiella burnetii, agent de la fièvre Q, chez l’adulte dans le Grand-Ouest de la France
  • M. Pouquet, L. Moret, F. Beaudeau

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.