Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Tuberculose multirésistante TB-MDR osseuse : état des lieux en France - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.290 
E. Haddad 1, J. Jaffré 1, H. Guillot 1, E. Caumes 1, M. Jachym 2, N. Veziris 1, S. Jauréguiberry 1, A. Aubry 1
1 Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris, France 
2 Hôpital Bligny, Briis-sous-Forges, France 

Résumé

Introduction

Il n’existe pas de recommandations spécifiques pour la prise en charge des tuberculoses osseuses dues à des bacilles multirésistants (MDR). Les rares cas publiés abordent essentiellement la prise en charge chirurgicale.

Matériels et méthodes

Étude rétrospective des cas d’infections ostéoarticulaires (IOA) dues à des souches de Mycobacterium tuberculosis MDR déclarés au CNR-MyRMA entre 2007 et 2017. Les données anamnestiques, cliniques, biologiques, microbiologiques, radiologiques, thérapeutiques et d’évolution ont été colligées.

Résultats

La recherche a permis d’identifier 18 cas. L’âge moyen était de 33,4 ans, et 66 % étaient des hommes. L’origine des patients était l’Asie (n=6), l’Afrique (n=6), l’Europe occidentale (n=3) et l’Europe de l’Est (n=3). Un seul patient est VIH+, et 2 étaient VHB-guéri. Sept patients (38 %) avaient un antécédent de tuberculose traitée. Le diagnostic microbiologique a été réalisé à partir de prélèvements locaux : abcès paravertébral (n=2), os (n=9), liquide articulaire (n=1), abcès du psoas (n=1), et ganglions (n=4) ou à distance (poumon (n=1). Les données sont en cours de consolidation ; à ce jour les données complètes n’ont pu être réunies que pour 6 patients. Parmi ces 6 patients, 1 avait une infection de prothèse totale de hanche, les autres, des IOA sans matériel (rachis : n=4, côte : n=1). La majorité des patients (5/6) avait une IOA isolée, 1 seul avait une localisation pulmonaire associée. Cinq patients étaient infectés par une souche MDR et 1 patient par une souche XDR (c’est-à-dire, MDR et résistant aux quinolones et à au moins un antituberculeux injectable). Les 6 patients ont bénéficié d’un traitement de 18 mois, selon l’antibiogramme, par une association d’antibiotiques comprenant moxifloxacine, amikacine (pour une durée de 3 mois en moyenne), linézolide, cyclosérine, PAS. Trois patients sur 6 ont été opérés : ablation d’une côte, arthrodèse, et changement en 1 temps de prothèse totale de hanche. Le contrôle d’imagerie à 2 mois de traitement a montré une majoration de l’atteinte (n=1/5) alors que celui à 6 mois et 18 mois montrait respectivement une régression et une disparition des lésions pour tous les malades. Tous les cas étaient guéris à l’issue des 18 mois de traitement. Malheureusement, seuls 2 patients ont été suivis 2 ans après la fin du traitement (sans rechute) et 3 ont été perdus de vu.

Conclusion

La prise en charge des IOA dues à des TB-MDR en France met en évidence la difficulté de suivi de ces patients, dont la plupart sont repartis dans leur pays d’origine dès la fin du traitement. À noter que la durée de traitement de 18 mois a permis d’obtenir la guérison des patients suivis. La collecte des données est toujours en cours.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S115 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tuberculose des villes, tuberculose des champs
  • T. Levoyer, E. Petrosyan, L. Sauvat, O. Lesens
| Article suivant Article suivant
  • Épidémiologie des cas de tuberculose à Mycobacterium bovis diagnostiqués en France
  • G. Lepesqueux, A. Mailles, A. Aubry, N. Veziris, J. Jaffré, V. Jarlier, J. Robert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.