Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Infections neuroméningées aux urgences : une course contre la montre ! - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.301 
P. Le Borgne, A. Perriguey, F. Lefebvre, S. Ugé, P. Kauffmann, P. Bilbault
 CHU de Strasbourg, Strasbourg, France 

Résumé

Introduction

Lors d’une infection neuroméningée, le challenge est de faire le diagnostic malgré une clinique souvent aspécifique aux urgences. Les recommandations préconisent une mise en route aussi rapide que possible des thérapeutiques (antibiotiques et antiviraux), un retard étant corrélé à la morbi-mortalité. L’objectif principal était d’évaluer nos pratiques et d’étudier les délais de la prise en charge globale des ces infections aux urgences.

Matériels et méthodes

Nous avons conduit une étude rétrospective et monocentrique sur 4 ans (2012–2015) aux urgences d’un CHU. Tous les patients pour lesquels le résultat de la PL était positif ont été inclus pour analyse (n=67). Nous avons analysé les données cliniques, biologiques ainsi que les thérapeutiques entreprises. Nous avons également comparé ces résultats avec un groupe témoin (n=25) suspect d’infections neuroméningées (PL négatives).

Résultats

L’âge moyen de la population était de 43±21,5 ans. Il n’existait pas de différence significative entre les deux groupes concernant la présentation clinique initiale hormis pour les troubles de la vigilance (p=0,02). Tous les patients de l’étude (n=92) ont bénéficié d’une PL avec un délai moyen de 381±370minutes, sans différence entre les deux groupes (p=0,76). Ce délai était plus élevé dans le sous-groupe encéphalite (n=13, p=0,03). Les patients ayant bénéficié d’une imagerie (scanner ou IRM) avaient un délai de réalisation de la PL significativement plus long (450min vs 193min, p<0,001). Soixante pour cent (IC 95 % : 50–70) des patients toutes PL confondues ont bénéficiés d’une imagerie alors que l’indication n’était effective que dans 24 % des cas. Les patients pour lesquels ce diagnostic était évoqué dès le poste de l’infirmière d’accueil et d’orientation (IAO) avait un délai moyen de réalisation de la PL plus court (162min vs 381min, p=0,03). Le délai médian de prescription de l’antibiothérapie était de 339minutes (IQR : 198–534min) sans différence significative entre les deux groupes (p=0,7). Au total, 94 % des patients ont été hospitalisés pour une durée moyenne de 11,7±15,5jours et 10 % ont été admis en réanimation.

Conclusion

Ce travail montre que malgré les recommandations, le management des ces infections demeurent hétérogènes et trop lents aux urgences. Les délais et l’algorithme de prise en charge (PL, imagerie et antibiothérapie) sont difficilement respectés, l’IAO semble avoir un rôle prépondérant dans la détection précoce de ces infections potentiellement graves.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S120 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La lèpre dans un Département d’outre-mer : étude des nouveaux cas entre 2006 et 2015
  • C. Tabard, O. Maillard, D. Mohand-oussaid, H. Saidy, P. Bourree, Y. Cazal, A. Bertolotti
| Article suivant Article suivant
  • Épidémiologie et prévention de l’encéphalite à tique en 2017
  • A. Velay, M. Paz, M. Cesbron, X. Argemi, C. Lohmann, P. Kieffer, D. de Briel, M. Martinot, Y. Hansmann, S. Fafi-Kremer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.