Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Isavuconazole : données en vie réelle - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.313 
F. Vuotto 1, B. Hennart 2, S. Loridant 3, F. Moreau 4, M. Chopin 1, S. Alfandari 5, K. Faure 1
1 Service de maladies infectieuses, CHU de Lille, Lille, France 
2 Laboratoire de toxicologie, CHU de Lille, Lille, France 
3 Laboratoire de mycologie, CHU de Lille, Lille, France 
4 Pôle de pharmacie, CHU de Lille, Lille, France 
5 Service d’infectiologie, centre hospitalier Dron, Tourcoing, France 

Résumé

Introduction

L’isavuconazole (ISV) a été approuvé pour le traitement des aspergilloses invasives et des mucormycoses mais l’on ne dispose que de peu de données en vie réelle. En raison de son profil de tolérance, l’ISV est prescrit sur notre centre en cas d’intolérance ou de contre-indication aux azolés ou à l’amphotéricine B liposomale et chez les patients récemment transplantés où les interactions entre le voriconazole et les anticalcineurines peuvent être problématiques.

Matériels et méthodes

Il s’agit d’une étude monocentrique rétrospective descriptive concernant l’ensemble des patients sous ISV pour une infection fongique invasive (IFI) entre août 2015 et janvier 2018. Quarante patients étaient inclus. Les critères EORTC/MSG étaient utilisés pour classer les IFI en probable ou prouvée. Les dosages d’ISV étaient réalisés par le laboratoire de toxicologie local.

Résultats

La majorité des patients étaient des hommes (69 %), l’âge médian était de 56 ans (4–80 ans). L’ISV était prescrit pour le traitement d’une aspergillose chez 32 patients (75 %) et pour une mucormycose chez 8 patients (25 %). L’IFI était prouvée pour 8 patients (25 %). Il s’agissait essentiellement de patients avec une hémopathies maligne (n=24, 60 %), 6 patients avaient une pathologie respiratoire chronique (15 %) et 6 patients étaient transplantés d’organe solide (15 %). Le choix de l’ISV reposait sur une insuffisance rénale pour 16 patients (40 %), des interactions prévisibles avec les azolés pour 10 patients (25 %), des perturbations du bilan hépatique pour 5 patients (12 %), une toxicité cutanée pour 3 patients (11 %), une toxicité visuelle ou neurologique pour 2 patients (5 %) ou pour une autre toxicité chez 4 patients (10 %). L’ISV était utilisé en association à l’amphotéricine B liposomale chez 2 patients (5 %) et utilisé seul en relais pour 2 patients pour mucormycose (5 %). Un patient développait des cytopénies imputable à l’ISV et imposant son arrêt. La durée médiane de traitement était de 8 semaines. La mortalité à 6 mois était de 35 %.

Conclusion

Ces premières données semblent indiquer que l’isavuconazole est une alternative bien tolérée et efficace pour le traitement des IFI en cas d’intolérance ou de contre-indication à l’amphotéricine B liposomale et aux autres azolés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S125 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Caractéristiques et pronostic des patients présentant une infection de prothèse vasculaire (IPV) à Candida
  • T. Caulier, A. Pasquet, O. Robineau, P. D’Élia, B. Lafont-Desmurs, O. Leroy, S. Alfandari, E. Senneville
| Article suivant Article suivant
  • Sensibilité aux antibiotiques et typage moléculaire d’espèce de 793 souches de Nocardia : une étude rétrospective (2010–2015)
  • D. Lebeaux, E. Bergeron, J. Berthet, J. Djadi-Prat, D. Mouniée, P. Boiron, O. Lortholary, V. Rodriguez-Nava

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.