Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Microbiologie des infections ostéoarticulaires en pédiatrie - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.320 
M. Grosset 1, E. Laurent 2, E. Ngo Bell 1, F. Millot 3, C. Plouzeau 3, C. Le Brun 2, L. Petit 2, F. Meresse 1, L. Guillon 2, F. Roblot 3
1 Centre hospitalier d’Angoulême, Angoulême, France 
2 Centre hospitalier universitaire de Tours, Tours, France 
3 Centre hospitalier universitaire de Poitiers, Poitiers, France 

Résumé

Introduction

Les infections ostéoarticulaires (IOA) de l’enfant sont rares mais graves, nécessitant une documentation microbiologique pour un traitement antibiotique adapté et efficace. Le but de l’étude était de décrire les méthodes diagnostics d’identification des micro-organismes en cause dans les IOA pédiatriques pouvant optimiser la documentation bactériologique.

Matériels et méthodes

L’étude rétrospective des prélèvements ostéoarticulaires pour suspicion d’IOA hématogène pédiatrique (<18 ans) dans 2 CHU en 2013 a été réalisée : extraction des prélèvements ostéoarticulaire locaux à partir du système de gestion informatique du laboratoire de bactériologie (DXlab® et Glims®), et chaînage aux résultats des hémocultures, de sérologies et PCR éventuelles. Un retour aux dossiers via le Dossier Patient Partagé (DDP) a permis de sélectionner et classer les cas correspondant à une IOA hématogène. Les IOA étaient classées certaines si documentations microbiologiques ou probables lorsque suspicion clinique forte, avec prélèvements microbiologiques négatifs et une évolution favorable de l’infection sous antibiothérapie probabiliste.

Résultats

Soixante-huit IOA ont été analysées, 33 (48,5 %) documentées classées en certaine. Les principaux germes identifiés étaient, Staphylococcus aureus, n=12 (18 %), Kingella kingae, n=10 (15 %). Pour Kkingae tous les patients avaient moins de 4 ans. Dans 12 cas (18 %), seule la PCR a permis d’identifier un micro-organisme sans notion d’antibiothérapie antérieure. Il s’agissait de 8Kkingae, 2 Saureus, 1 maladie de Lyme, 1 Streptococcus pyogenes. Quatre arthrites (6 %) en lien avec une maladie de Lyme ont été documentées par la sérologie (3/4) et/ou la PCR (2/4) dans le liquide articulaire.

La documentation avant et après l’âge de 4 ans était respectivement de 35 % (13/37) vs 65 % (20/31) (p=0,03). Les prélèvements anatomopathologiques étaient réalisés dans 15 (22 %) cas et n’objectivaient pas d’anomalie spécifique d’IOA.

Conclusion

La documentation microbiologique reste indispensable à la prise en charge des IOA de l’enfant. Elle est difficile avant l’âge de 4 ans probablement en raison des difficultés liées à la culture de Kkingae. En cas de culture négative, il peut être intéressant d’avoir recours aux techniques moléculaires spécifiques : PCR ciblées Saureus, Spyogenes et pour les moins de 4 ans PCR Kkingae. En cas d’arthrite une PCR ou une sérologie Borrelia dans le liquide articulaire en parallèle de la sérologie sanguine peut s’avérer utile surtout chez des enfants vivant en milieu rural. Le prélèvement anatomopathologique n’est pas indispensable au diagnostic ni à l’optimisation thérapeutique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S128 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Sévérité de la tuberculose en pédiatrie : étude rétrospective descriptive dans une cohorte française 1992–2015
  • H. Cogo, S. Perrillat, M. Caseris, A. Faye, V. Pommelet
| Article suivant Article suivant
  • Méningite néonatale à méningocoque : à propos d’un cas
  • E. Twizeyimana, H. Bentayeb, M. Sonna-Tikeng

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.