Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude rétrospective des infections à virus respiratoire syncytial (VRS) chez l’adulte hospitalisé en Europe - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.329 
O. Launay 1, F. Thalhammer 2, T. Harrer 3, A. Cherret 4, G. Van Dooren 5, G. De la Rosa 6, I. Sander 7, R. Stolper 7, J. Zakar 7, K. Weber 8
1 Université Paris Descartes, Paris, France 
2 Université de médecine, Vienne, Autriche 
3 Université d’Erlangen, Erlangen, Allemagne 
4 Janssen, Paris, France 
5 Janssen, Bruxelles, Belgique 
6 Janssen, États-Unis 
7 IQVIA, États-Unis 
8 Janssen, Vienne, Autriche 

Résumé

Introduction

Malgré une sensibilisation croissante aux complications sévères des voies respiratoires inférieures liées aux infections à VRS, les données concernant les infections à VRS chez les adultes à risque sont peu nombreuses. Cette étude visait à examiner le fardeau du VRS chez les adultes hospitalisés.

Matériels et méthodes

Étude rétrospective réalisée chez 399 patients18 ans hospitalisés avec une infection à VRS confirmée virologiquement réalisée en Europe (France, n=118 ; Grande-Bretagne, n=118 ; Allemagne, n=94 ; Autriche, n=49 ; Suisse, n=20). Chaque médecin participant a renseigné au maximum trois cas sélectionnés aléatoirement au cours des deux précédentes saisons du VRS, via une enquête en ligne. Les patients ont été répartis en quatre groupes s’excluant mutuellement sur la base de leur pathologie primaire et/ou de leur âge : immunodéprimés (Groupe A, n=103), pneumopathie chronique sous-jacente (Groupe B, n=126), âge>65 ans (Groupe C, n=101) et autres adultes<65 ans (Groupe D, n=69).

Résultats

Dans les Groupes A, B, C et D, les patients étaient respectivement d’âge médian 67/70/73/50 ans ; des hommes dans 60/59/53/49 % des cas, et tabagique 67/90/76/72 % des cas. La durée moyenne d’hospitalisation était similaire dans les 4 groupes (11,9–14,4jours).

Vingt-neuf pour cent des patients ont été hospitalisés en soins intensifs, 6 % sou ventilation mécanique invasive. La ribavirine était prescrite chez 18 % des patients, plus fréquemment en cas d’immunodépression (29 % ; p=0,001) ; 60 % des patients recevaient des antibiotiques. Les autres traitements incluaient une oxygénothérapie (73 %), des bronchodilatateurs (54 %) et des corticoïdes (48 %). Trente-quatre pour cent des patients ont présenté au moins une complication, avec une incidence plus élevée chez les patients des groupes B (42 %), A (36 %) et C (43 %) que chez les patients du groupe D (13 %). La survenue d’une pneumopathie interstitielle et d’une insuffisance cardiaque congestive étaient associées à une durée d’hospitalisation prolongée. À l’issue de l’hospitalisation, 68 % des patients nécessitaient des soins infirmiers à domicile ou dans un établissement de soins de longue durée.

Conclusion

L’infection à VRS chez l’adulte hospitalisé est associée à une morbidité élevée et une utilisation importante de ressources, incluant l’hospitalisation en unité de soins intensifs et les soins de longue durée en particulier dans les populations à risque élevé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S132 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude observationnelle des infections à Métapneumovirus humain chez les patients adultes suivis pour une maladie respiratoire chronique
  • M. Roger, L. Petrov, M. Catroux, M. Garcia, B. Rammaert, J. Meurice, F. Roblot
| Article suivant Article suivant
  • Pneumopathie documentée à Haemophilus influenzae et Streptococcus pneumoniae en réanimation, une étude épidémiologique comparative
  • P. Danneels, N. Vignier, S. Jochmans, A. Pitsch, A. De Pontfarcy, O. Ellrodt, C. Chakvetadze, V. Dubée, M. Monchi, D. Sylvain

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.