Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Abcès pulmonaires à pyogènes : étude rétrospective de 20 ans en SMIT - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.334 
T. Maitre 1, M. Hamidi 2, L. Lassel 2, A. Canestri 2, R. Calin 2, M. Denis 2, F. Boudghene 3, C. Verdet 4, A. Parrot 5, G. Pialoux 1
1 UPMC, SMIT, hôpital Tenon, Paris, France 
2 SMIT, hôpital Tenon, Paris, France 
3 Radiologie, hôpital Tenon, Paris, France 
4 Bactériologie, hôpital Saint-Antoine, Paris, France 
5 Pneumologie, hôpital Tenon, Paris, France 

Résumé

Introduction

Les abcès pulmonaires à pyogènes sont des infections rares et peu décrites. L’objectif de ce travail est de déterminer les facteurs pronostiques des abcès pulmonaires à pyogènes tels qu’observés dans un service de maladies infectieuses et tropicales (SMIT).

Matériels et méthodes

Nous avons rétrospectivement inclus l’ensemble des patients hospitalisés entre le 1er janvier 1997 et le 1er juin 2017 avec un diagnostic d’abcès pulmonaire selon la classification CIM-10 (j85). Les données cliniques, radiologiques, bactériologiques et thérapeutiques initiales et à distance du diagnostic ont été recueillies à partir des dossiers médicaux sur la base Diamm (Micro6, Nancy ; France). Les abcès parasitaires, mycotiques ou mycobactériens ont été exclus.

Résultats

Au total, 64 patients ont été inclus. Quarante-sept (73 %) de ces patients étaient des hommes, et 34 (53,1 %) étaient nés en France. L’âge moyen était de 50.1 ans (±13.1). Une immunodépression était associée chez 28 patients (43,7 %), dont 8 (28,6 %) infection par le VIH et 12 (42,9 %) traitements immunosuppresseurs. L’atteinte du lobe inférieur droit était la plus fréquemment observée (32,8 %). Le diamètre moyen des abcès était de 55,7mm (±28,1). Les atteintes d’origine bronchogénique et la présence d’une sinusite chronique étaient associées à un diamètre plus important (p=0,02). Une documentation bactériologique a pu être obtenue chez 36 patients (56,2 %). Les espèces les plus fréquemment isolées étaient Staphylococcus aureus (11 patients, 17,2 %), Pseudomonas aeruginosa (6 patients, 9,4 %), Streptococcus pneumoniae et Haemophilus influenzae (3 patients, 4,7 %). L’évolution était marquée par des séquelles radiologiques chez 30 patients (46,9 %), des rechutes chez 8 patients (12,5 %) et 3 décès (4,8 %). Les rechutes étaient plus fréquemment constatées chez les patients emphysémateux ou lorsque l’infection était documentée à Hinfluenzae (p=0,04). Les séquelles radiologiques survenaient plus fréquemment au décours des abcès bronchogéniques (p=0,02) particulièrement lorsqu’une vomique survenait (p=0,04). Globalement une mauvaise évolution, incluant les décès, séquelles et rechutes était plus fréquemment constatée lorsque la durée du traitement antibiotique était inférieure à 6 semaines (p=0,04).

Conclusion

Une durée de traitement antibiotique inférieure à 6 semaines était globalement associée à une mauvaise évolution des abcès pulmonaires à pyogènes. L’emphysème, la survenue de vomique, l’origine bronchogénique et la documentation bactérienne à Hinfluenzae sont d’autres facteurs, impactant le pronostic, qui sont à considérer pour ajuster la durée du traitement antibiotique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S134 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Algorithme diagnostique des pneumonies aiguës communautaires : le « PACSCAN score »
  • P. Loubet, S. Tubiana, C. Leport, Y. Yazdanpanah, X. Duval, Y. Claessens, L. Epelboin, C. Ficko, B. Rammaert
| Article suivant Article suivant
  • Étude de l’efficacité d’associations colistine et glycopeptides sur Acinetobacter baumannii multi-résistant dans un modèle de pneumopathie murine
  • D. Sanderink, V. Cassisa, R. Chenouard, R. Mahieu, H. Pailhoriès, M. Kempf, V. Dubée, M. Eveillard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.