Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation des bactériophages dans un modèle murin d’infection respiratoire chronique : vers une alternative thérapeutique prometteuse ? - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.336 
A.-G. Leroy 1, C. Jacqueline 2, D. Boutoille 1, M. Davieau 2, J. Caillon 1
1 CHU de Nantes, Nantes, France 
2 EA 3826, université de Nantes, Nantes, France 

Résumé

Introduction

Après un premier essor au début du XXe siècle, la phagothérapie a été rapidement éclipsée dans les pays occidentaux par l’avènement des antibiotiques au début des années 1940. Face à la progression de la résistance bactérienne aux antibiotiques et au faible développement de nouvelles molécules, les phages, virus spécifiques des bactéries, redeviennent une alternative thérapeutique prometteuse. Les patients atteints de pathologies respiratoires chroniques (bronchopneumopathie chronique obstructive, dilatation des bronches, mucoviscidose), fréquemment exposés aux antibiotiques, sont particulièrement concernés par les problématiques de résistances bactériennes, tout spécialement chez Pseudomonas aeruginosa. Si la phagothérapie a été évaluée avec succès dans des modèles murins d’infections respiratoires aiguës, aucune étude n’a apprécié son efficacité dans un modèle d’infection respiratoire chronique. Ce modèle présente pourtant l’avantage de s’approcher au mieux de la physiopathologie de l’infection chez les patients atteints de pathologies respiratoires chroniques.

Matériels et méthodes

Une infection chronique à Paeruginosa était établie chez des souris Rjorl :SWISS par administration intra-trachéale de microbilles d’agarose contenant la bactérie. L’efficacité thérapeutique d’un cocktail de phages, fourni par la société Pherecydes Pharma et administré par voie intranasale était comparée à celle d’une antibiothérapie par ceftazidime ou d’une bithérapie phages/ceftazidime. Un groupe contrôle ne recevant aucun traitement post-infection était également constitué. Les traitements étaient débutés 24heures après infection, les animaux euthanasiés 72heures après infection. La charge bactérienne pulmonaire, la réponse inflammatoire locale, la survie et l’évolution du poids des animaux étaient évaluées.

Résultats

Les groupes traités par monothérapie de ceftazidime ou de phages présentaient des charges bactériennes médianes significativement inférieures au groupe contrôle (respectivement 2,55, 2,84 et 5,26 log10UFC/g poumon). Une synergie était observée entre les phages et les antibiotiques (médiane 1,5). La bithérapie permettait d’améliorer la survie des animaux, la reprise de poids était également plus rapide dans les groupes traités. Aucun effet anti-inflammatoire n’était mis en évidence.

Conclusion

Cette première évaluation des phages dans un modèle d’infection respiratoire chronique ouvre des perspectives intéressantes et doit conduire à des travaux complémentaires avec des souches cliniques et un traitement prolongé des animaux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S135 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude de l’efficacité d’associations colistine et glycopeptides sur Acinetobacter baumannii multi-résistant dans un modèle de pneumopathie murine
  • D. Sanderink, V. Cassisa, R. Chenouard, R. Mahieu, H. Pailhoriès, M. Kempf, V. Dubée, M. Eveillard
| Article suivant Article suivant
  • L’administration intranasale de Lactobacillus : un moyen efficace de protéger des infections pulmonaires à P. aeruginosa ?
  • M.S. Fangous, N. Galakhoff, S. Gouriou, P. Gosset, C.A. Guilloux, E. Hascoet, L. Billard, S. Vallet, G. Héry-Arnaud, R. Le Berre

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.