Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mode d’information sur les vaccins : le médecin généraliste est perçu comme la meilleure source par les patients en médecin générale - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.341 
B. Granier-orfeuvre, O. Epaulard
 CHU Grenoble Alpes, Grenoble, France 

Résumé

Introduction

La vaccination fait débat aujourd’hui au sein du grand public. L’accès à de multiples sources d’informations, en particulier en ligne, tende à influencer de manière parfois irrationnelle la perception des vaccins. L’objectif de ce travail était de connaître les sources d’informations utilisées par les patients en médecine générale et leur perception et leur confiance envers les vaccins.

Matériels et méthodes

Il s’agissait d’une étude quantitative, descriptive et multicentrique, réalisée en 2016 dans dix cabinets de médecine générale. Un questionnaire de 32 questions était disponible en salle d’attente. Les patients majeurs venant consulter étaient libres d’y participer, de manière anonyme. Au total, 820 questionnaires ont pu être exploités pour l’étude.

Résultats

L’âge moyen des patients répondeurs était de 47±15,5 ans (18–90) ; il s’agissait en majorité de femmes (74,1 %). Les principales sources d’informations utilisées sur la vaccination étaient le médecin généraliste ou médecin traitant (96,3 %), un médecin spécialiste (55,8 %) et la famille, amis ou connaissances (58 %). Étaient cités ensuite les sites officiels (47,3 %) et les émissions médicales (45,1 %). Les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter n’étaient pas utilisés pour respectivement 98 % et 98,8 % de patients.

La confiance accordée aux vaccins sur une échelle de 0 à 100 était de 68,7±24 (0–100).

Concernant la quantité d’informations reçue sur la vaccination, une proportion identique de patients affirmait recevoir « assez d’informations » (43,1 %) et « pas assez d’informations » (43,1 %) sur la vaccination.

La confiance vaccinale (sur 100) était significativement meilleure (69,2±24 contre 51±31) lorsque le patient identifiait son médecin généraliste comme source d’information (p<0,01). Inversement, la confiance vaccinale était significativement moins bonne lorsque les patients se renseignaient via les forums sur Internet (61,9±25 contre 70,7±23), les journaux autres que les journaux quotidiens, santé, scientifiques ou féminins (56,8±29 contre 69,1±23) et leur famille, amis ou connaissances (66,1±24 contre 71,3±24).

Conclusion

Les patients de notre étude utilisent majoritairement l’avis de leur médecin et de leur entourage pour s’informer sur la vaccination. La confiance vaccinale observée dans notre étude est basse (68,7 %) ; cela suggère que la population est influencée par différents facteurs et que les nouveaux modes d’informations dont Internet et les réseaux sociaux doivent être utilisés pour convaincre la population de l’importance de la vaccination.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S137 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mise en place et évaluation d’un e-learning sur la vaccination auprès des médecins généralistes
  • E. Launay, L. Gégauff, V. Briend-godet, C. Gras-le guen
| Article suivant Article suivant
  • Déterminants socioéconomiques et culturels associés à la méconnaissance de la vaccination anti-papillomavirus humains (HPV), chez 1000 femmes d’un département d’Outre-Mer
  • L. Bruneau, M. Bendiane, R. Touzani, E. Chirpaz, L. Huiart

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.