Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Résultats préliminaires d’une convention CHU – CPAM permettant la prise en charge des vaccins administrés aux patients à l’hôpital - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.343 
H. Laurichesse 1, S. Talavera 2, P. Dessenne 3, S. Bagel 2, V. Sautou 2, H. Delmas 1, J. Beytout 1
1 CHU Clermont-Ferrand, Clermont-Ferrand, France 
2 PUI CHU Clermont-Ferrand, Clermont-Ferrand, France 
3 CPAM 63, Clermont-Ferrand, France 

Résumé

Introduction

Lieu de soins, l’hôpital public doit devenir aussi celui de la prévention. La prévention vaccinale, 2e priorité de santé publique pour le ministère de la santé, doit se développer à l’hôpital public et les vaccinations recommandées doivent pouvoir être administrées aux patients.

Mais le remboursement des vaccins achetés par l’hôpital et administrés aux patients hospitalisés ou consultants n’existe pas.

Matériels et méthodes

Une convention tripartite entre le CHU, la CPAM et la Communauté médicale, a été signée fin octobre 2017 pour permettre une offre vaccinale aux patients hospitalisés et consultants. Cette convention a reçu le soutien de la CNAM comme projet innovant.

Les patients du régime général peuvent être vaccinés au CHU, selon les recommandations en vigueur en France, à condition de renseigner pour chaque acte vaccinal : l’identité complète du patient (IPP), la date de vaccination, le vaccin et le lot, le nom du médecin vaccinateur (RPPS).

Une information par courriel a été adressée aux chefs de service, responsables d’UFs, cadres et cadres supérieur(e)s en privilégiant les services de médecine adulte et pédiatrique et d’obstétrique.

Les pharmaciens, très impliqués dans le projet, se sont déplacés dans les services pour préciser la démarche auprès des acteurs et livrer les fiches à renseigner.

Des affiches de la CPAM ont été disposées dans les salles d’attente, les lieux d’accueil des secrétariats, les couloirs à grand passage, les entrées de l’hôpital.

Les services ont reçu, à partir du 12 novembre 2017, une dotation initiale en vaccin grippal (20 doses) et anti-pneumococcique (Prévenar13) (10 doses), renouvelable sur simple demande à la pharmacie et des doses de vaccins dTP et dTaCoqPolio et des vaccins hépatite A et B.

Résultats

Au terme des deux premiers mois de cette démarche institutionnelle, impliquant médecins, soignants et pharmaciens, en pleine campagne de vaccination antigrippale, les premiers retours à la PUI du CHU ont comptabilisé l’administration de 531 vaccins antigrippal (y compris en obstétrique), 124 vaccins pneumococciques conjugués 13V, 30 vaccins pneumococciques 23V, 41 dTaCoqPolio et 14 dTPolio. Aucun secondaire grave n’a été rapporté. Globalement, la disponibilité immédiate des vaccins a contribué à convaincre des patients.

Conclusion

L’hôpital public est un lieu d’offre vaccinale à promouvoir. Ces résultats préliminaires encourageants sont à confirmer sur une période plus longue. La CPAM en attend une élévation significative des taux de vaccinations chez les patients âgés et en ALD. L’implication des médecins et pharmaciens hospitaliers en sera la clé de la réussite.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S138 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Déterminants socioéconomiques et culturels associés à la méconnaissance de la vaccination anti-papillomavirus humains (HPV), chez 1000 femmes d’un département d’Outre-Mer
  • L. Bruneau, M. Bendiane, R. Touzani, E. Chirpaz, L. Huiart
| Article suivant Article suivant
  • Enquête auprès des patients sur la vaccination antigrippale des professionnels de santé
  • C. Goulenok, G. Avnir

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.