Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact de la mise en place d’une équipe mobile pluridisciplinaire de vaccination antigrippale dans un hôpital non universitaire - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.346 
F. Beauregard, C. Dupont, V. Masse, S. Planelles, A. Guérin, I. Pichetto, V. Gobyn, J. Méric, D. Marigot-outtandy, D. Le dû
 Centre hospitalier de Bligny, Briis-sous-Forges, France 

Résumé

Introduction

La vaccination antigrippale, meilleur moyen de prévention contre la grippe nosocomiale, est recommandée chez les professionnels de santé. Les taux de couverture vaccinale (TCV) des soignants restent trop faibles dans la majorité des établissements de santé en France. Depuis la saison 2015–2016, une équipe mobile pluridisciplinaire (hygiénistes, infectiologues, médecine du travail, direction) de vaccination a été mise en place dans notre centre hospitalier MCO/SSR, couplée à une campagne de promotion passive (affiches, intranet) et active (staffs inter-services, mails sur l’évolution épidémique). Objectif : évaluer l’impact de cette stratégie sur l’évolution des TCV des soignants.

Matériels et méthodes

Étude sur 4 ans : saisons 2014–2015 à 2017–2018. Centralisation en médecine du travail des données sur l’ensemble des vaccinations réalisées chaque année. Étudiants et intérimaires exclus de l’analyse. Calcul pour chaque année des TCV pour l’ensemble des soignants, par métier (médecins, IDE, aide-soignants ASD) et par spécialité (services), en fin de campagne promotionnelle (février). Comparaison de l’évolution de ces taux par le test du Chi2. Analyse complémentaire des causes de refus de la vaccination (questionnaire remis lors du refus en 2018).

Résultats

Analyse effectuée sur l’ensemble des soignants : 342 soignants (médecins/IDE/ASD) en février 2015, puis respectivement 385, 361 et 352 en février 2016–2017–2018. Le TCV global pour les soignants à la fin de la campagne était de 25,6 % en 2015, puis 37,4 % en 2016, 41 % en 2017 et 44,9 % en 2018 (p<0,00001 sur les 4 ans). Le TCV des médecins étaient de 35,6 % en 2015 contre 75 % en 2018 (p<0,00001). Le TCV des IDE/ASD était de 24 % en 2015 contre 39,2 % en 2018 (p<0,001).

En février 2018, 42 % des soignants ayant refusé la vaccination de la dernière saison ont répondu au questionnaire (29 % des médecins et 43 % et IDE/ASD réfractaires). Les causes de refus étaient : doutes sur l’efficacité (42 %), « je ne suis jamais malade » (32 %), réticence aux vaccins en général (31 %), crainte des effets secondaires (26 %), peur des adjuvants (19 %), antécédent de syndrome grippal dans les suites d’une vaccination antigrippale (12 %), antécédents d’effet secondaire après vaccination (9 %), confiance en d’autres thérapeutiques (homéopathie/phytothérapie) (9 %), peur des piqûres (7 %). Un soignant présentait une contre-indication à la vaccination.

Conclusion

La mise en place de l’équipe mobile pluridisciplinaire couplée à la campagne de promotion multimodale a permis d’augmenter significativement sur 4 ans les TCV des soignants, quelle que soit leur catégorie professionnelle. Néanmoins ces taux restent insuffisants pour prévenir le risque nosocomial. Des démarches participatives sont envisagées pour améliorer le dispositif.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S139 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Couverture vaccinale antigrippale en Île-de-France 2016–2017 chez les femmes enceintes et les déterminants de la non-vaccination
  • P.A. Truong
| Article suivant Article suivant
  • Proposition de vaccination contre la grippe saisonnière en officine de ville
  • V. Daneluzzi, A. Guerin-salgado

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.