Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Analyse de l’émergence de la malade de Lyme comme problème public de santé dans les médias - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.052 
C. Pascal 1, O. Lesens 1, J. Arquembourg 2
1 SMIT, CHU Clermont-Ferrand, Clermont-Ferrand, France 
2 ERCOMES, Université Sorbonne Nouvelle, Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La maladie de Lyme (ML) n’est pas considérée comme un problème de santé publique par la communauté scientifique mais a pourtant émergé comme un problème public de santé (PPS). L’objectif de ce travail translationnel est de comprendre l’émergence de ce PPS dans les médias français.

Matériels et méthodes

Nous avons constitué un corpus d’articles de la presse française généraliste et spécialisée (135 articles dans 21 titres) ainsi qu’un corpus de vidéos (n=64) des grandes chaînes généralistes via l’Institut national de l’audiovisuel de 1987 à 2017, en utilisant les mots clés Lyme et Borrelia. L’analyse s’est concentrée sur les temps de parole, l’antibiothérapie, la présence d’une interview de patient et l’existence d’un contre point de médecin soutenant les recommandations officielles. Des journalistes de la presse ont également été interviewés.

Résultats

Le Pr P. apparaît pour la première fois dans un article du Monde en décembre 2014. Depuis cette date, il intervient dans 24 % (22/89) des articles de presse écrite contre 20 % (18/89) d’interventions de médecins défendant les recommandations officielles. Quarante et un pour cent des articles aborde la question de l’antibiothérapie, essentiellement pour l’érythème migrant, avec peu ou pas de précisions sur les molécules. Les traitements antibiotiques prolongés de plusieurs mois sont essentiellement abordés dans les témoignages de patients qui concernent 34 % (47/135) des articles. Il est question de « traitement très durs » avec des phases d’aggravation et de rechutes qui témoignent d’abord d’une volonté de reconnaissance de leur maladie. Les journalistes interviewés soulignent la disponibilité du Pr P. pour les interviews et le fait de faire appel aux associations pour les témoignages. Une durée totale de 9h 33min de reportages consacrés à la ML a été enregistrée depuis 1998. L’antibiothérapie y est évoquée dans 54,6 % (35/64) des cas et occupe en moyenne 10,47 % du temps de reportage. Des témoignages de patients figurent dans 62,50 % (40/64) des cas. Le Pr P. apparaît pour la première fois dans le journal 19,20 de France 3 en interview le 17 mai 2014. Il apparaît ensuite 45 % (22/49) des reportages consacrés à la ML depuis 2014, avec un temps de parole d’en moyenne 23,1 %. Un médecin défendant les recommandations intervient dans 31 % des reportages (20/64), mais avec une inégalité de répartition dans le temps : avant juin 2014, 60 % (9/15) contre 22 % (11/49) après juin 2014.

Conclusion

Le traitement de la ML dans les média apparaît inégalitaire depuis 2014 et favorise les associations ainsi que le Pr P. qui apparaît beaucoup mieux identifié que les différents médecins défendant les recommandations officielles. La problématique d’antibiothérapies très prolongées n’est pratiquement pas abordée dans les médias.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S14-S15 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Consultations pour maladie de Lyme supposée : des étiologies très diverses mais pas beaucoup de maladie de Lyme
  • K. Chabane, E. Caumes
| Article suivant Article suivant
  • Le chikungunya, un facteur de risque de syndrome de Guillain-Barré
  • S. Stegmann-Planchard, P. Gallian, B. Tressières, A. Lannuzel, A. Signaté, A. Cabié, B. Hoen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.