Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Suspicion de borréliose de Lyme : parcours de soins avant la consultation en infectiologie et apport de l’infectiologue - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.050 
M. Voitey, K. Bouiller, J. Moreau, L. Hustache-mathieu, C. Chirouze, T. Klopfenstein
 CHU Jean-Minjoz, Besançon, France 

Résumé

Introduction

Il existe peu de données concernant le parcours de soins et l’apport d’une consultation en infectiologie chez les patients consultants pour une suspicion de borréliose de Lyme (BL).

Matériels et méthodes

Étude observationnelle, rétrospective incluant tous patients consultant pour suspicion de BL en infectiologie dans un CHU du 01 novembre 2015 au 31 janvier 2018.

Résultats

Au total, 305 patients étaient inclus. Cinquante-sept pour cent (132/232) étaient exposés aux piqûres de tiques (fréquentation au moins mensuelle de la forêt ou jardinage). Soixante-quinze pour cent (179/238) avaient eu au moins une piqûre de tique et 20 % (48/238) au moins 3 piqûres ; seulement 7 % (17/238) avaient une piqûre moins de 3 mois avant les symptômes. Cinquante-six pour cent (170/301) présentaient au moins 3 symptômes qui évoluaient depuis plus d’un an dans 46 % (132/284) des cas. Les 3 symptômes majoritaires étaient asthénie (53 %,159/303), douleurs musculaires (29 %, 89/303) et articulaires diffuses (29 %, 88/303). Des insomnies étaient présentes chez 22 % (68/303) des patients, 16 % (48/303) présentaient une anxiété ou des troubles de l’humeur et 10 % (31/303) des troubles de la concentration ou de la mémoire. Trente-trois pour cent (96/289) réalisaient au moins 2 sérologies, 52 % (158/304) recevaient une antibiothérapie dont 28 % (44/158) au moins deux lignes et 23 % (37/158) d’une durée supérieure à 28j. Quarante-neuf pour cent (150/305) avaient déjà consulté un spécialiste, le plus souvent un neurologue (28 %,42/150) ou un rhumatologue (25 %, 37/150). À la fin de la consultation, l’infectiologue concluait à une BL dans 12 % (37/305) des cas. Il retenait ou suspectait une autre pathologie organique dans 35 % (107/305) des cas (notamment rhumatologique, neurologique ou autre cause infectieuse dans respectivement 43, 19 et 12 cas). Il suspectait une pathologie psychiatrique (trouble anxieux ou de l’humeur ou somatoforme) dans 13 % (40/305) des cas et un syndrome de fatigue chronique ou une fibromyalgie dans 8 % (25/305) des cas. Dans 31 % (96/305) des cas il n’était pas retenu de diagnostic.

Conclusion

La moitié des patients qui consultaient pour une BL avaient une symptomatologie polymorphe et ancienne. Leur parcours de soins était consommateur de soins. Ainsi, un tiers des patients réalisaient au moins deux sérologies, ce qui n’est habituellement pas nécessaire. Une antibiothérapie était prescrite dans la moitié des cas, pour seulement un dixième de diagnostic de BL retenus ; les modalités étaient inadaptées pour plus d’un quart des cas (plusieurs lignes ou durée prolongée). Pour la moitié des patients, l’infectiologue étaient déjà le deuxième spécialiste consulté. Au final, l’infectiologue retenait ou suspectait un autre diagnostic dans plus de la moitié des cas ; il était retenu une BL chez seulement un dixième des patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S14 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Manifestations infectieuses systémiques post piqûres de tiques : étude étiologique et place des coinfections
  • Y. Hansmann, B. Jaulhac, P. Kieffer, M. Martinot, E. Wurtz, R. Dukic, A. Michel, O. Bonomi, G. Boess, S. de Martino
| Article suivant Article suivant
  • Consultations pour maladie de Lyme supposée : des étiologies très diverses mais pas beaucoup de maladie de Lyme
  • K. Chabane, E. Caumes

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.