Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Vaccination des patients atteints de cancer sous chimiothérapie : enquête de pratique auprès de médecins généralistes - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.350 
M. Glavier 1, M. Puyade 2, F. Roblot 2, B. Rammaert 3
1 Université, Poitiers, France 
2 CHU, Poitiers, France 
3 Inserm U1070, Poitiers, France 

Résumé

Introduction

Malgré des recommandations spécifiques explicites du haut conseil de santé publique, la couverture vaccinale des patients suivis pour un cancer ou une hémopathie maligne est insuffisante. L’objectif principal de l’étude était d’évaluer la réalisation de la vaccination des patients sous chimiothérapie par leur médecin généraliste.

Matériels et méthodes

Une étude prospective, observationnelle, descriptive a été réalisée entre le 15 mars et le 15 juillet 2017, afin d’évaluer les pratiques vaccinales des médecins généralistes auprès de leurs patients sous chimiothérapie dans 4 départements français par un questionnaire de 10 questions.

Résultats

Sur les 1610 médecins généralistes contactés, 287 (17,8 %) ont envoyé un questionnaire exploitable ; 92,6 % (n=266) étaient favorables ou très favorables à la vaccination en général. Un tiers (37,3 % ; n=107) déclaraient vacciner tous leurs patients sous chimiothérapie. Les freins à la vaccination exprimés par les 180 médecins généralistes ne vaccinant jamais ou seulement certains de leurs patients sous chimiothérapie étaient principalement le manque de formation (45,6 % ; n=82) et le manque d’information facilement disponible (35,0 % ; n=63). Soixante-quatorze pour-cent des médecins interrogés (n=212) souhaitaient améliorer leur niveau d’information par leur formation médicale continue (52,4 % ; n=111) et la lecture des recommandations spécifiques disponibles en ligne (39,6 % ; n=84). L’ajout d’un calendrier vaccinal spécifique aux patients sous chimiothérapie dans le courrier adressé par le cancérologue au médecin traitant (72,8 %) et l’amélioration de l’information des patients (50,5 %) étaient les deux mesures plébiscitées par les médecins généralistes de l’étude.

Conclusion

Les médecins généralistes sont favorables à la vaccination des patients atteints de maladies néoplasiques. Le manque de formation et d’informations facilement disponibles sont les principaux freins déclarés. La couverture vaccinale pourrait être augmentée par le renforcement de la formation des médecins généralistes et de la communication avec le cancérologue. Une meilleure information des patients devrait être mise en place.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S140 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vaccination anti-pneumococcique : le nouveau schéma vaccinal est-il respecté ?
  • K. Waton, J. Degardin, F. Moreau, A. Cotteau-leroy, P. Odou
| Article suivant Article suivant
  • Vaccination chez les patients atteint d’arthrite juvénile idiopathique
  • L. Percheron, S. Tellier, C. Pajot, K. Brochard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.