Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Vaccination anti-pneumococcique : le nouveau schéma vaccinal est-il respecté ? - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.349 
K. Waton, J. Degardin, F. Moreau, A. Cotteau-leroy, P. Odou
 CHU Lille, Lille, France 

Résumé

Introduction

La vaccination anti-pneumococcique est recommandée pour tous les enfants de moins de 2 ans et pour les enfants et adultes à risque élevé d’infections à pneumocoque. En 2016, le schéma vaccinal comportait une dose de vaccin 13-valent conjugué suivie d’une dose de vaccin 23-valent non conjugué huit semaines plus tard pour les personnes immunodéprimées et une seule dose de vaccin 23-valent en l’absence d’immunodépression. Depuis 2017, le schéma 13-valent conjugué puis 23-valent s’applique dans tous les cas. Depuis octobre 2017, le vaccin 23-valent connaît une pénurie obligeant à prioriser les patients à vacciner et à le dispenser au sein des pharmacies hospitalières. L’objectif de ce travail a été d’analyser, pendant 4 mois, les prescriptions de vaccins anti-pneumococcique en termes d’indication et de respect du schéma vaccinal.

Matériels et méthodes

À chaque demande de vaccin 23-valent (appel téléphonique ou prescription), nous avons demandé au patient son statut vaccinal, l’indication, le schéma vaccinal prescrit et le statut du prescripteur. Si le schéma n’était pas conforme aux recommandations, le pharmacien a contacté le prescripteur.

Résultats

L’étude a concerné 28 patients immunodéprimés : infecté par le VIH (1) ; aspléniques (3) ; transplantés d’organe solide (7) ; greffé de CSH (1) ; traités par biothérapie, immunosuppresseur et/ou corticothérapie (9) ; sous chimiothérapie pour hémopathie maligne ou tumeur solide (7) et 15 patients non immunodéprimés : pathologie pulmonaire (9) ; pathologie rénale (2) ; pathologie cardiaque (1) et risque de brèche ostéoméningée (3). La primo vaccination anti-pneumococcique concerne 82,2 % (37) des patients. Parmi les prescripteurs, 58,2 % (25) sont des praticiens hospitaliers, 39,5 % (17) sont des médecins généralistes et 2,3 % (1) sont des spécialistes exerçant en ville. Le schéma vaccinal est non conforme pour 16,3 % (7) des prescriptions avec une non-prescription de vaccin 13-valent huit semaines avant celle du vaccin 23-valent. Dans 1 cas, elle est justifiée par le prescripteur et dans 6 cas, elle est due à une méconnaissance du nouveau schéma. Parmi ces dernières, 2 sont prescrites par un praticien hospitalier (1 pneumologue et 1 gastro-entérologue) et 4 sont prescrites par un médecin généraliste. Ces non-conformités du schéma de prescription ne concernent que des patients non immunodéprimés.

Conclusion

Une prescription de vaccination anti-pneumococcique sur cinq n’est pas conforme aux nouvelles recommandations pour les patients non immunodéprimés contrairement à celles concernant la prise en charge des immunodéprimés qui sont bien respectées. Cette étude met en évidence la méconnaissance par les prescripteurs de l’actualisation des recommandations en 2017 et l’importance de diffuser annuellement celles-ci auprès des médecins généralistes et des officinaux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S140 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Étude transversale de la couverture vaccinale (CV) dTP, grippe, pneumocoque et hépatite B des patients VIH suivis dans un service de maladies infectieuses et tropicales d’un CHU
  • P. Morineau, S. Sécher, C. Allavena, N. Hall, S. Bouchez, J. Coutherut, C. Biron, F. Raffi
| Article suivant Article suivant
  • Vaccination des patients atteints de cancer sous chimiothérapie : enquête de pratique auprès de médecins généralistes
  • M. Glavier, M. Puyade, F. Roblot, B. Rammaert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.